Entre fantômes et légendes

Peu importe le quartier où on a grandi, on a tous eu peur d'un sous-sol mal... (Archives LeDroit)

Agrandir

Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Peu importe le quartier où on a grandi, on a tous eu peur d'un sous-sol mal éclairé, d'une maison abandonnée ou encore d'un parc où on n'aurait jamais osé poser les pieds une fois la nuit tombée. Pour l'Halloween, LeDroit vous raconte des légendes peu connues qui entourent des lieux de la région, essayant du même coup de départager le vrai du faux. À lire à la lumière du jour pour ne pas trop avoir la chair de poule!

École Saint-Michel, secteur Buckingham

Une salle de tir pour les cadets avait... (Collection Bastien, Société d'histoire de Buckingham) - image 3.0

Agrandir

Une salle de tir pour les cadets avait été aménagée dans le sous-sol de l'école Saint-Michel, dans les années 1960.

Collection Bastien, Société d'histoire de Buckingham

La légende: Depuis plusieurs années, le sous-sol de l'école Saint-Michel - plus précisément une salle qu'on surnomme les «catacombes» - donne la frousse aux jeunes élèves. Ces catacombes donneraient accès à un labyrinthe de tunnels, situé sous le bâtiment. Ce réseau souterrain donnerait notamment accès au sous-sol de l'église St Andrews, sur l'avenue Buckingham, à environ 300 mètres de distance. Or, à travers les années, on aurait perdu la trace de plusieurs élèves qui se sont aventurés dans les tunnels. Aujourd'hui, selon la légende, les esprits de ces défunts hanteraient les lieux.

La réalité: La Commission scolaire au Coeur-des-Vallées met rapidement un terme aux spéculations: il n'y a pas de labyrinthe souterrain à Buckingham. Du moins, pas sous l'école Saint-Michel. Il s'agit plutôt de longs et étroits corridors qui forment le vide sanitaire du bâtiment. On y aurait toutefois retrouvé de vieilles bouteilles d'alcool et des jeux de cartes. De plus, selon le président de la Société d'histoire de Buckingham, rien ne laisse croire qu'un décès soit survenu dans le sous-sol de l'école Saint-Michel. La légende émane probablement du fait qu'une salle de tir pour les cadets ait été aménagée dans le sous-sol, dans les années 1960. Aujourd'hui, cette salle est gardée sous verrou et sert d'entrepôt.

L'ex-académie De La Salle, Basse-Ville d'Ottawa

L'édifice érigé au 373, promenade Sussex aurait un... (Pierre Bertrand, uOttawa) - image 5.0

Agrandir

L'édifice érigé au 373, promenade Sussex aurait un locataire bien spécial.

Pierre Bertrand, uOttawa

La légende: L'édifice érigé au 373, promenade Sussex aurait un locataire bien spécial. La rumeur veut qu'un esprit puisse être aperçu chaque année, à l'aube du Nouvel An. Et pas n'importe quel esprit! Celui du fondateur du Collège Bytown, devenu l'Université d'Ottawa, Mgr Joseph-Bruno Guigues. Des employés affectés à la sécurité du bâtiment ont affirmé avoir aperçu ce père oblat, le 31 décembre, entre 23 h et minuit. Aucune preuve tangible de sa présence n'a toutefois pu être fournie.

La réalité: Est-ce que cet esprit hante vraiment le 373, promenade Sussex? Avant de répondre à cette question, il y a évidemment lieu de se demander si les esprits et les fantômes existent. L'archiviste en chef de l'Université d'Ottawa, Michel Prévost, rappelle toutefois que la partie avant (en pierre) du 373, promenade Sussex a été construite en 1852 pour accueillir le Collège Bytown, qui s'est établi sur la Côte-de-Sable, à son emplacement actuel, en 1856. Si le fantôme de Mgr Guigues hante véritablement l'endroit, c'est probablement parce qu'il est à l'origine de sa construction.

Le Pavillon Tabaret, Université d'Ottawa

Le bâtiment central de l'Université d'Ottawa a été... (Archives uOttawa) - image 7.0

Agrandir

Le bâtiment central de l'Université d'Ottawa a été incendié le 2 décembre 1903.

Archives uOttawa

La légende: Le fantôme d'une vieille dame aurait été aperçu à plusieurs reprises dans l'aile Marcotte du pavillon Tabaret, à l'Université d'Ottawa. Cette apparition a été fréquemment rapportée entre la construction de l'aile Marcotte, en 1922, et 1963. Des étudiants dormaient dans l'aile Marcotte jusqu'en 1963. Aujourd'hui, peu de gens s'y trouvent la nuit pour confirmer si la vieille dame continue d'arpenter les couloirs de l'endroit.

La réalité: Encore une fois, l'existence des esprits reste à être prouvée de façon définitive et concluante. Mais selon l'archiviste en chef de l'Université d'Ottawa, Michel Prévost, une vieille servante serait décédée dans l'incendie qui a détruit le premier pavillon Tabaret le 2 décembre 1903. Selon un récit de l'époque, celui du père Auriemma Veronneau, la dépouille de la servante n'aurait jamais été retrouvée. L'aile Marcotte a été construite à l'endroit où l'ancien pavillon se trouvait.

Des suggestions de sortie pour l'Halloween

Conte maléfique à Rideau Hall

Le soir de l'Halloween, un sort sera jeté sur le domaine du gouverneur général du Canada, David Johnston. De 17h à 20h, venez vivre votre propre conte maléfique au Centre d'accueil des visiteurs (grille Thomas, 1, promenade Sussex, Ottawa). Les employés de Rideau Hall distribueront des friandises aux enfants de tout âge. Stationnement dans les rues avoisinantes.

Cabane à sucre hantée

Le Muséoparc Vanier ouvrira sa cabane à sucre hantée pour les enfants, ce samedi, de 13h à 16h. Les enfants pourront participer à des ateliers de bricolage de masques, une chasse aux morceaux de squelette dans la forêt environnante, des jeux de motricités et des activités thématiques dans la cabane. Un petit goûter à la thématique «horreur» leur sera offert, ainsi qu'un sac de friandises. Il en coûte 5$ par enfant.

L'Halloween à la ferme

Le Musée de l'agriculture et de l'alimentation du Canada fête l'Halloween à la ferme, samedi et dimanche. Plusieurs activités en famille sont au menu, avec une chasse au trésor dans les étables, la fabrication de gâteries d'Halloween, la décoration des citrouilles et des jeux. Les enfants auront aussi la chance de dévoiler fièrement leurs costumes lors d'une parade.

Chasse aux chauves-souris

Depuis le 17 octobre et jusqu'à samedi, le Musée canadien des enfants dissémine un peu partout des chauves-souris et propose aux enfants d'en repérer le plus grand nombre possible. Une fête familiale aura aussi lieu le samedi de l'Halloween, à la Grande galerie du Musée, où tous les enfants pourront socialiser, faire du bricolage, participer à des jeux, se faire maquiller et profiter du spectacle tout en apprenant sans peur.

Le bal des squ'Hull'ettes

Le parc Dupuis, tout près de l'école St-Rédempteur, accueillera des activités ce samedi, de 17h à 20h, lors de la 4e édition de l'Hull'Ween. Petits et grands seront charmés par les activités d'épouvantes et les jeux d'adresse qui leur permettront de remplir leur sac de friandises tout en s'amusant en parcourant le sentier de kiosques aménager pour l'occasion. Aussi au programme: DJ, musique d'outre-tombe et danse participative, maison et autobus hantés pour les petits, animation, concours de déguisements et film d'épouvante, si le temps le permet. Le tout gratuitement. Cette fête de l'Halloween est une présentation des Familles Actives et Motivées de l'Île de Hull, membres de l'ARIH, et des Enfants de l'Espoir de Hull.

Des monstres en hauteur

Altitude Gym invite les familles à son Bal des petits monstres ce samedi. Les enfants déguisés pourront décorer des citrouilles et grimper dans les murs d'escalades pour célébrer l'Halloween de manière originale.

Cracheurs de feu

Les enfants sont invités à ramasser des bonbons le long d'un parcours à Champboisé, dans le secteur de l'Ange-Gardien, ce samedi à partir de 17h. Sur leur chemin, les enfants croiseront des cracheurs de feu, des jongleurs et profiteront des animations de rue. L'activité est gratuite, mais les parents sont invités à contribuer à la marmite de bonbons.

L'Halloween dans un Château

Le Fairmont Le Château Montebello se transforme en château hanté pour cette fin de semaine de l'Halloween. Les enfants pourront participer à des ateliers de décoration de citrouilles, une cueillette de bonbons, une soirée cinéma en famille et une parade costumée. Le traditionnel labyrinthe géant sera aussi de retour.

Vaudou dans le Vieux-Hull

Vision centre-ville et les commerçants du Vieux-Hull (Gainsbourg, Pêle-Mêle, 4 jeudis, Coqlicorne et Troquet) organisent conjointement Halloween Vaudou dans le Vieux-Hull. Des activités pour tous se tiendront toute la journée, une soirée mystérieuse aura aussi lieu.

Disco au Casino

Le Théâtre du Casino du Lac-Leamy se transforme en piste de danse pour un party d'Halloween, ce samedi soir, avec le groupe Discothèque. Au menu: les grands succès du disco, chantés par des divas modernes. Venez costumé en style «disco», mais votre visage ne doit pas être couvert ou maquillé. Un service de maquillage sera disponible au casino.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer