Le chapeau de l'émancipation

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mama Afou
Le Droit

Objet esthétique, élément de mode, parfois même expression politique, le chapeau est également pour la femme la démonstration de sa personnalité et de son individualité. Cet objet, qui exprime à la fois le statut et la fantaisie de la femme, est mis à l'honneur en ce moment au Muséoparc Vanier qui accueille pour six mois l'exposition itinérante Têtes d'affiche.

Cette exposition, qui vient du Musée régional de Kamouraska, dans le Bas-Saint-Laurent, présente une soixantaine de chapeaux et une mosaïque de personnalités féminines qui ont été les têtes d'affiche de l'histoire canadienne. 

C'est sous un regard original, celui du chapeau féminin, que l'exposition aborde la question de la condition féminine au tournant du 20e siècle, une époque où la femme est sans voix et sans droits légaux. Huit thématiques allant de la créativité à la spiritualité ont été choisies afin de souligner le parcours de 40 femmes qui ont marqué l'histoire du Canada. 

Parmi elles, on retrouve de grandes figures québécoises, comme la célèbre politicienne et militante féministe, Thérèse Casgrain, qui a dirigé le mouvement pour le droit de vote des femmes au Québec, et la syndicaliste Madeleine Parent, qui a milité pour l'égalité salariale et qui a fondé le comité d'Action pour le statut de la femme.  

On retrouve aussi la première mairesse d'Ottawa, Charlotte Whitton, plus connue pour sa pugnacité que pour avoir été la première femme à avoir dirigé une grande ville canadienne.

L'exposition souligne aussi le travail de femmes telles que Maude Abbott, qui est reconnu pour son travail sur les maladies cardiovasculaires congénitales, ou bien l'aviatrice Helen Harrisson-Bristol, qui a été pilote dans l'armée durant la Deuxième Guerre mondiale. 

Toutes ces femmes ont en commun d'avoir lutté pour leur émancipation. Selon Alexandre Maloche, du Muséoparc Vanier, l'endroit était tout indiqué pour accueillir cette exposition. «On est quelque part intimement lié aux batailles des autres, aux luttes que les autres ont menées notamment celles des femmes pour leur émancipation. Donc, pour nous, c'est naturel d'accueillir une exposition qui met en valeur toutes les femmes qui ont lutté à travers le pays.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer