La gastronomie au service de la philanthropie

Martin Lessard, le directeur de la Société canadienne... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Martin Lessard, le directeur de la Société canadienne du cancer, section Outaouais; Pierre Landry, le président d'honneur du gala; Denis Girard, le chef exécutif du Casino; et Julie Jean, de la Société canadienne du cancer, section Outaouais.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une soirée spéciale où six des meilleurs chefs de la région unissent leurs efforts pour créer un repas avec autant de services, c'est visiblement une formule gagnante pour la Société canadienne du cancer.

Les amateurs de haute gastronomie et les philanthropes de la région ont été généreux dans le cadre du 11e Gala des Grands Chefs qui a permis de recueillir 179 150$ pour la lutte contre le cancer. Plus de 500 personnes se sont attablées au Hilton Lac-Leamy au profit de la Société canadienne du cancer, section Outaouais, pour une soirée animée par le magicien gatinois Daniel Coutu.

À 250$ le couvert, les entrepreneurs de la région sont évidemment un public cible pour la Société canadienne du cancer. Ils reçoivent toutefois un bon retour sur l'investissement grâce à cette expérience culinaire unique où des chefs de cuisines différentes joignent leurs forces pour rassasier les convives.

«Au-delà de l'aspect financier, ça nous permet de parler directement à des têtes dirigeantes de l'Outaouais, explique le directeur régional de la société, Martin Lessard. On les a pendant quatre heures, c'est de cette manière qu'on se démarque, en mettant la vedette dans l'assiette et dans le verre de vin.»

Des événements comme le Gala des Grands Chefs - organisés dans plusieurs régions du Québec - contribuent à financer la recherche sur le cancer et, du même coup, à diminuer son taux de mortalité.

Selon l'agente de développement de la Société canadienne du cancer en Outaouais, Julie Jean, l'organisme a choisi d'investir dans les projets de recherche les plus prometteurs au cours des dernières années, une méthode de financement qui offre des dividendes.

L'argent amassé par la Société canadienne du cancer sert également à aider des personnes atteintes du cancer à combattre la maladie, que ce soit sous forme d'aide financière ou le prêt de perruques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer