La technologie au service de l'éducation

EdTechTeam, organisation partenaire de Google, organise plus d'une... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

EdTechTeam, organisation partenaire de Google, organise plus d'une centaine de formations  à travers le monde chaque année.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des enseignants de partout dans l'est du pays étaient rassemblés au collège La Cité, ce week-end, pour un cours 101 sur les meilleures façons d'employer les outils de Google en classe.

EdTechTeam, une organisation partenaire du géant américain, organise plus d'une centaine de formations comme celle-là à travers le monde chaque année.

Elle se spécialise dans la diffusion des meilleures méthodes d'enseignement et d'apprentissage.

«Notre travail est vraiment axé sur la mission», explique le dirigeant d'EdTechTeam, Mark Wagner, en précisant que son organisation ne cherche pas les profits.

Google, bien entendu, en veut toujours plus. L'intérêt pour l'entreprise d'investir dans ce type d'initiative est évident, il est d'accroître le nombre d'utilisateurs sur ses plateformes, ce qui équivaut à davantage de profits.

M. Wagner ne nie pas ce fait, mais il insiste: les employés de Google avec qui EdTechTeam travaille ont également l'intérêt supérieur en tête.

La mission de son organisation est d'améliorer l'éducation partout dans le monde à l'aide des outils technologiques disponibles aujourd'hui.

«Les écoles, bien souvent, sont loin de ce qu'elles pourraient être, considérant les technologies que nous avons aujourd'hui», affirme Mark Wagner.

Les difficultés sont différentes d'un endroit à l'autre sur le globe. Le simple accès à l'Internet est difficile dans certains endroits. Ici, il y a encore place à l'amélioration au niveau de la disponibilité des outils, mais le potentiel y est, croit M. Wagner.

Les formations du week-end offertes au collège La Cité étaient adaptées en fonction des spécialités de chaque enseignant. On y offrait des méthodes pour utiliser les outils de Google, qu'on soit un professeur de mathématiques ou d'histoire. Un événement bilingue avec plus de formations en français qu'en anglais, faut-il le préciser.

Mais, selon le dirigeant d'EdTechTeam, on enseignant également la philosophie et les façons de faire de Google, pas seulement comment employer ses produits, comme Google Docs, YouTube ou Google +, en classe. L'art de positionner les bureaux en classe pour maximiser la productivité faisait aussi partie du programme.

«Les bureaux de Google sont de bons exemples puisqu'ils favorisent la coopération et les échanges d'idées. Les classes sont souvent placées de façon à ce que l'élève soit à l'écoute du professeur uniquement. Ce n'est pas un environnement très productif. [...] Si on donne un ordinateur portable à tous les élèves pour des examens à choix multiples, ça ne devient que du papier dispendieux. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer