Les 50 ans du pont Macdonald-Cartier

Le pont Macdonald-Cartier, inauguré le 15 octobre 1965,... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Le pont Macdonald-Cartier, inauguré le 15 octobre 1965, aura passablement changé le visage de l'Île-de-Hull et de la Basse-Ville d'Ottawa.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jeudi, ce sera le 50e anniversaire d'une importante infrastructure pour la région de la capitale nationale. Le pont Macdonald-Cartier, inauguré le 15 octobre 1965, aura passablement changé le visage de l'Île-de-Hull et de la Basse-Ville d'Ottawa.

Le projet suscite beaucoup d'enthousiasme à l'époque. Une simple visite dans les archives du Droit suffit pour s'en convaincre.

Les premiers ministres du Québec, Jean Lesage, et de l'Ontario, John Robarts, ont tous deux acheté un espace publicitaire dans le journal du 15 octobre 1965 pour s'assurer de la publication d'une lettre ouverte vantant les mérites de la nouvelle infrastructure routière, tout comme le conseil municipal d'Ottawa.

Dans l'édition du Droit du 16 octobre 1965, le premier ministre du Canada, Lester B. Pearson, profite du projet pour lancer une flèche au mouvement indépendantiste québécois, alors en pleine éclosion. Il affirme que «ce nouveau pont symbolise bien le mouvement de compréhension et d'unification qui se développe au pays».

Les entreprises qui ont obtenu le mandat de construire le pont ont également profité de l'élan d'enthousiasme. Comme les premiers ministres provinciaux, Construction Deschênes, W.D. Laflamme Limitée, Marois Électrique Ltée, Dominion Bridge et Dufresne Engineering Co. Ltd. ont acheté un espace publicitaire dans LeDroit le matin de l'inauguration du pont Macdonald-Cartier.

C'est sans parler de la radio CKCH qui annonce, dans LeDroit, la présentation de reportages sur le trafic et les cérémonies autour du pont, en voiture... et en hélicoptère!

Des quartiers au nouveau visage

Évidemment, une infrastructure aussi imposante vient changer grandement le visage des quartiers où elle est construite. Pour accueillir les approches du pont à Hull et à Ottawa, la Commission de la capitale nationale procède à l'acquisition de plus de quatre acres de terrain sur la rive ontarienne et plus de neuf acres du côté québécois.

Jean Lesage, premier ministre du Québec, Lester B.... (Archives, LeDroit) - image 4.0

Agrandir

Jean Lesage, premier ministre du Québec, Lester B. Pearson, premier ministre du Canada et John Robarts, premier ministre de l'Ontario lors de l'inauguration du pont MacDonald-Cartier

Archives, LeDroit

Ces acquisitions et les expropriations coûtent près de 1,8 million $, à l'époque, ce qui équivaut à plus de 13,5 millions $ aujourd'hui.

À Ottawa, l'arrivée du pont est accompagnée d'une transformation complète de l'avenue King Edward. Les photos d'archives démontrent la présence abondante d'arbres au centre de la route, ainsi qu'une seule voie de circulation dans chaque direction.

Avec le temps, la circulation s'est alourdie sur l'avenue King Edward, au point de susciter la réflexion des résidents du secteur. 

Aujourd'hui, plusieurs intervenants politiques prônent la création d'un tracé alternatif pour lier le pont à l'autoroute 417, notamment en raison de la forte présence de véhicules poids lourds au centre-ville de la capitale.

Résident de l'avenue King Edward depuis 1985 et coprésident du Groupe de travail de l'avenue King Edward, Michel Vallée espère que la Ville d'Ottawa adoptera des mesures pour, à tout le moins, réduire la vitesse de la circulation sur l'avenue King Edward.

«La circulation est très intense. On a environ 2 500 camions poids lourds qui passent chaque jour. On a à peu près 8 000 automobiles par jour. Vous pouvez vous imaginer ce que ça crée comme volume et comme pollution.»

Selon M. Vallée, la réduction d'une voie ou l'installation de balises de ralentissement représenterait une amélioration. Mais il y a fort à parier qu'une alternative pour les poids lourds, que ce soit un tunnel entre le pont Macdonald-Cartier et l'autoroute 417, ou un pont entre l'est d'Ottawa et de Gatineau, sera la solution privilégiée.

Le pont Macdonald-Cartier lors de son inauguration, c'est...

  • 13 190 tonnes d'acier;
  • 51 225 mètres cubes de béton;
  • 21 800 tonnes d'asphalte;
  • 640 mètres de long;
  • 30,5 mètres de large.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer