Vers un automne chaud

Les organisations communautaires font du bruit pour se... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Les organisations communautaires font du bruit pour se faire entendre par le gouvernement du Québec

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le milieu communautaire de l'Outaouais prépare sa réplique contre les mesures d'austérité adoptées par le gouvernement du Québec.

Samedi, des représentants de nombreux organismes qui oeuvrent principalement au centre-ville de Gatineau auprès des personnes les plus vulnérables se sont rassemblés au parc Fontaine pour une assemblée populaire. Leur objectif: préparer une stratégie de mobilisation.

Sur place, le Collectif régional de lutte contre l'itinérance de l'Outaouais (CRIO), la Table régionale des organismes communautaires autonomes de l'Outaouais et la Table ronde des OVEP de l'Outaouais étaient représentés. Après l'assemblée, les gens rassemblés ont manifesté dans les rues du Vieux-Hull.

Le coordonnateur du CRIO, Alexandre Ranger, estime qu'un momentum est en train de s'installer dans la lutte contre les mesures d'austérité. Il croit que de plus en plus de personnes s'intéressent aux impacts des compressions budgétaires.

«Ironiquement, le gouvernement nous aide en allant si vite et si loin», soutient M. Ranger.

Ras-le-bol

La mobilisation d'employés dans le milieu de la santé, ainsi que d'enseignants et de parents dans le milieu de l'éducation est un exemple du ras-le-bol qui s'installe dans la population, poursuit Alexandre Ranger.

D'ailleurs, l'assemblée populaire de samedi en est venue à la conclusion que les organisations communautaires doivent participer à ces mouvements et offrir leur appui aux différentes mobilisations. Des événements comme la Nuit des sans-abri serviront également à transmettre le message d'opposition aux mesures d'austérité.

«La population s'appauvrit. On voit des familles avec deux personnes qui travaillent à temps plein au salaire minimum qui n'arrivent plus à manger convenablement et à se loger», dénonce le coordonnateur du CRIO.

«Ça va être très difficile de faire plier le gouvernement, ajoute M. Ranger. Il semble très têtu dans sa volonté. [...] Au niveau du mouvement syndical, c'est clair que le gouvernement a une loi spéciale dans ses canons qu'il attend pour sortir et régler tout le contexte des négociations dans le secteur public. Si on se solidarise, on va pouvoir faire plier le gouvernement.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer