Centraide lance sa campagne à Ottawa

Centraide Ottawa espère attendre le cap des 16... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Centraide Ottawa espère attendre le cap des 16 millions $ en organisant diverses activités et campagnes de financement.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Centraide Ottawa a lancé jeudi sa campagne communautaire en grande pompe devant l'hôtel de ville de la capitale nationale. Objectif: changer la vie de 57 200 personnes.

En présence d'environ 200 acteurs communautaires, l'activité de lancement a permis de présenter les deux coprésidents de la campagne cette année, le chef de police d'Ottawa, Charles Bordeleau, ainsi que de la bénévole communautaire et consultante chez StrategyCorp, Danya Vered.

«Je suis policier depuis l'âge de 21 ans et j'ai vu les défis auxquels notre communauté doit se confronter, et le besoin de venir en aide aux jeunes, aux adultes, aux nouveaux arrivants et ainsi de suite, explique le chef Bordeleau. Mais j'ai aussi vu l'immense effet des agences appuyées par Centraide et leurs partenaires: ils changent des vies. Toutefois, il existe encore un grand besoin dans la communauté pour soutenir les personnes qui vivent avec des défis ou des handicaps.»

Santé et intégration

Le musicien Maxim Cossette en sait quelque chose. Il a perdu son emploi alors qu'il éprouvait des problèmes de santé mentale. Il décide de prendre son banjo et de vivre de son art en vagabondant de ville en ville. Trois ans plus tard, la réintégration dans la société s'avère cependant difficile.

«J'avais de la misère à trouver du travail et j'étais déprimé. Heureusement, j'ai trouvé un emploi dans l'entreprise sociale, Right Bike, qui est appuyée par Centraide. Puisqu'il ne s'agit pas d'un environnement de travail compétitif, il y avait beaucoup de flexibilité. Cela m'a permis de rétablir un sens de responsabilité et de régularité dans ma vie. À cause de cette expérience, j'ai beaucoup plus d'outils pour gérer ma santé mentale», affirme-t-il.

Aujourd'hui, ce cheminement lui a permis de vivre de sa passion encore une fois, dans un cadre beaucoup plus structuré. «Aujourd'hui, j'ai ma propre entreprise. J'enseigne la musique», dit-il souriant.

Il gratte aussi sa guitare dans divers spectacles de musique folk au sein de sa formation Combo Maxim Cossette.

L'année dernière, Centraide a aidé 57 000 personnes en recueillant un peu plus de 15 millions $. Cette année, l'organisme espère attendre le cap des 16 millions en organisant diverses activités et campagnes de financement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer