Un projet indépendant à celui de Côte-de-Sable

Le fentanyl fait des ravages dans les rues... (Archives, Associated Press)

Agrandir

Le fentanyl fait des ravages dans les rues des grandes villes et Ottawa ne fait pas exception.  L'ouverture de site d'injection supervisé et la distribution de naloxone pourront sauver de nombreuses vies.

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le centre d'injection supervisé qui doit ouvrir illégalement vendredi, à Ottawa, est indépendant d'un autre projet de centre dont l'ouverture est prévue en novembre prochain, avec la permission du gouvernement fédéral.

En juillet dernier, Santé Canada a donné le feu vert à l'ouverture d'un site d'injection supervisé au Centre de santé communautaire Côte-de-Sable.

Jeudi, un autre groupe a décidé d'ouvrir le même type de centre, mais sans demander les permis nécessaires.

Une des responsables, Marilou Gagnon, affirme que la bureaucratie ralentit le processus d'ouverture, et que la crise de surdoses de fentanyl est trop sévère pour attendre.

L'infirmier du Centre communautaire Côte-de-Sable ayant piloté le projet approuvé par Santé Canada, Luc Cormier, affirme qu'il a fallu cinq ans pour concrétiser le projet.

Le site approuvé par Santé Canada doit ouvrir d'ici la fin octobre ou le début de novembre, précise M. Cormier.

L'infirmier observera avec intérêt l'ouverture de « l'autre » centre. « Ce sont deux projets indépendants, mais nous nous entendons sur le principe. Alors, oui, on va être attentifs à ce qui va se passer. »

Le Centre communautaire Côte-de-Sable jouit d'une exemption fédérale qui permet que de la drogue y soit consommée sans qu'aucune accusation criminelle ne soit déposée, au nom de la santé publique.

Le fentanyl, une drogue aux effets pernicieux

Le fentanyl est parfois mélangé à d'autres drogues, comme l'héroïne et la cocaïne.

Il est utilisé sous forme de comprimés qui ressemblent à des médicaments vendus sur ordonnance.

Des surdoses se sont produites chez des personnes qui ne savaient même pas qu'elles avaient consommé du fentanyl.

Deux milligrammes de fentanyl pur, soit l'équivalent de... (New York Times) - image 3.0

Agrandir

Deux milligrammes de fentanyl pur, soit l'équivalent de quatre grains de sel, peuvent suffire à tuer un adulte moyen.

New York Times

Le fentanyl est difficile à détecter, car il est sans odeur et sans goût.

Il se présente généralement sous forme de poudre, de pilules, de liquide ou de buvards.

Deux milligrammes de fentanyl pur, soit l'équivalent de quatre grains de sel, peuvent suffire à tuer un adulte moyen.

L'exposition involontaire au fentanyl pur - le fait d'en toucher ou d'en inhaler - peut avoir des conséquences graves pouvant même entraîner la mort.

Le nombre de décès attribuables au fentanyl est en hausse au Canada.

Le fentanyl est aussi appelé Apache, China Girl, China White, Dance Fever, Friend, Goodfella, Green beans, Jackpot, Murder 8, Shady 80s, TNT et Tango and Cash. Il est environ 100 fois plus toxique que la morphine. 

Source : Site Internet de la Gendarmerie royale du Canada




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer