CISSSO : fermeture de résidences à assistance continue dénoncée

Le CISSSO compte commencer le processus de fermeture... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

Le CISSSO compte commencer le processus de fermeture des résidences au plus tôt le 25 septembre, mais assure «qu'il ne précipitera rien et ira au rythme de la clientèle».

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La fermeture éventuelle de quatre résidences à assistance continue dans la région aura inévitablement pour effet de délaisser une clientèle vulnérable, dénonce le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la santé et de services sociaux de l'Outaouais (STTSSSO-CSN), pour qui la manoeuvre se veut clairement « une privatisation des services de santé publics ».

Le Centre intégré de santé et des services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) est pointé du doigt par le syndicat, qui affirme que ce que l'employeur qualifie de « réorganisation » se traduira au bout du compte par l'abolition d'une cinquantaine de postes. C'est la Fondation immobilière de l'Outaouais, propriétaire des résidences touchées, qui sera chargée d'embaucher le personnel qui y oeuvrera à des conditions moindres, prétend le syndicat. 

Il soutient du même coup que c'est la clientèle en déficience intellectuelle et présentant des troubles envahissants du développement qui sera victime de ces « compressions ». 

« Dans d'autres régions où on a procédé à de tels changements, ça a créé ce qu'on appelle le syndrome de la porte tournante. Quand les résidents partent, il y a une perte de spécialisation dans les services qui leur sont offerts, il n'y a pas de continuité des soins malgré les plans d'action qui avaient été mis en place. Ils perdent alors leurs acquis et deviennent désorganisés. C'est alors qu'on revient à la case départ en les renvoyant à la résidence du réseau public. Ça leur enlève une stabilité », déplore le vice-président à la négociation et santé et sécurité au travail, Jérémy Berthiaume. 

Avant la création du CISSSO en avril 2015, ces résidences de petite taille et où sont logées quelques personnes seulement étaient gérées par le Pavillon du Parc. 

Le STTSSSO dit avoir été stupéfait d'apprendre récemment que le CISSSO avait procédé à un appel d'offres au sujet de ces résidences sans en aviser la partie syndicale, contrairement à ce que prévoit la convention collective. Un grief a donc été déposé.

Le CISSSO réplique qu'il ne s'agit nullement d'un exercice de privatisation de sa part. 

« Ça s'inscrit dans un mouvement qui a débuté il y a longtemps, soit d'avoir la bonne personne au bon endroit dans le réseau. Le constat que l'on fait, c'est qu'on a besoin de ressources plus spécialisées pour la clientèle ayant des troubles de comportement. Actuellement, on fait de bonnes interventions, oui, mais ne donne pas l'intensité requise pour faire une différence. [...] On avait auparavant tenté de faire des changements à l'interne, mais des familles s'y étaient opposées et on a ensuite eu des discussions avec le Protecteur du citoyen. Toute cette démarche a donné lieu à notre annonce de l'automne dernier, alors qu'on a proposé de transformer le parc résidentiel », lance le directeur des programmes déficiences, Jean Dansereau. 

L'employeur en a profité pour dire que les allégations du syndicat voulant que la clé ait été mise dans la porte de six résidences de ce type depuis deux ans sont « complètement fausses ». La dernière remonte à 2014, dit-il. 

Le gestionnaire affirme que personne ne perdra son emploi et qu'au contraire, des éducateurs seront embauchés. Certains postes de préposés aux bénéficiaires seront effectivement supprimés, mais les employés concernés seront redirigés ailleurs dans le réseau puisqu'il y a actuellement une pénurie de main-d'oeuvre. Ces derniers obtiendront aussi l'assurance qu'ils travailleront toujours dans la même localité. Certains recevront une formation supplémentaire pour répondre aux exigences de leur nouveau poste.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer