Ajout de cinq sages-femmes à la Maison de naissance de l'Outaouais

Deux sages-femmes s'ajouteront immédiatement aux dix qui oeuvrent... (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Agrandir

Deux sages-femmes s'ajouteront immédiatement aux dix qui oeuvrent déjà à la Maison de naissances, tandis que les trois autres nouveaux postes devraient être pourvus d'ici le mois de septembre.

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deux cents suivis supplémentaires pourront être effectués chaque année par la Maison de naissance (MDN) de l'Outaouais grâce à l'ajout de cinq sages-femmes et d'un point de service dans le secteur Aylmer.

Les députés de l'Outaouais ont annoncé jeudi l'octroi d'un financement annuel récurrent de 650 000 $ pour accroître l'offre de services à la MDN de l'Outaouais, dont les nouveaux locaux de l'avenue Gatineau ont été inaugurés en février 2016.

Deux sages-femmes s'ajouteront immédiatement aux dix qui oeuvrent déjà à la MDN, tandis que les trois autres nouveaux postes devraient être pourvus d'ici le mois de septembre.

« La demande en Outaouais est en croissance, a souligné la députée de Gatineau et ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée. Les services offerts ici à la Maison de naissance gagnent en popularité, donc c'est pour répondre à cette demande-là, parce qu'il y a de plus en plus de parents qui ont recours à l'alternative des sages-femmes, qui aiment l'approche personnalisée. »

La responsable des services de sages-femmes à la MDN de l'Outaouais, Parvin Makhzani, a fait savoir qu'une centaine de femmes désirant y obtenir un suivi de grossesse en 2015-2016 ont dû essuyer un refus. Et « une liste d'attente, en matière d'accouchement, c'est assez difficile », a rappelé Stéphanie Vallée.

L'ajout de cinq sages-femmes à la MDN devrait permettre d'effectuer environ 560 suivis par année, soit environ 200 de plus par année. Les femmes enceintes optant pour suivi auprès d'une sage-femme peuvent ensuite choisir d'accoucher à la MDN, à l'hôpital ou à leur domicile.

Rapatriement

La ministre Vallée a souligné que la MDN joue également « un rôle très important » dans le plan de rapatriement des sons de santé consommé en Ontario par des résidents de l'Outaouais. « On a un objectif de rapatrier un peu plus de 800 naissances qui ont actuellement cours à Ottawa [chaque année] à Ottawa, donc cet ajout va permettre d'offrir des services ici, de notre côté de la rivière des Outaouais », a-t-elle mentionné.

En 2015-2016, près de 1300 mères de l'Outaouais ont accouché sur la rivière ontarienne. Sur un total de 4205 naissances compilées pour des mères de l'Outaouais, il y en a ainsi eu 30,7 % dans la province voisine.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) attend pour l'automne prochain une étude de faisabilité technique qui permettra entre autres d'établir une estimation du budget et un échéancier pour l'aménagement de 32 chambres travail-accouchement-récupération-postpartum à l'Hôpital de Gatineau, un projet annoncé à l'hiver 2014.

Suivis à Aylmer

Le nouveau point de service du secteur Aylmer devrait pour sa part permettre d'offrir des suivis dès le mois de septembre. 

Le président-directeur général du CISSSO, Jean Hébert, a indiqué être à la recherche de locaux au sein des installations de l'organisation dans ce secteur de l'ouest de Gatineau. 

Mme Makhzani estime que cela sera bénéfique pour plusieurs patientes de ce coin de la ville, qui auront ainsi accès à une sage-femme à moindre distance.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer