La Fraternité des paramédics vote en faveur d'un mandat de grève

Quelque 200 paramédics de l'Outaouais ont voté en faveur d'une grève, dans... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quelque 200 paramédics de l'Outaouais ont voté en faveur d'une grève, dans l'éventualité où les négociations avec l'employeur sur la nouvelle convention collective restaient au point mort.

La Fraternité des paramédics de l'Outaouais a reçu un fort mandat de ses membres, qui ont voté à 91 % en faveur d'une grève, lundi.

Le syndicat assure la population qu'elle maintiendra ses services, malgré ce moyen de pression. La Fraternité précise que « la prestation des services auxquels la population peut s'attendre » ne sera pas affectée, si la grève est déclenchée.

Le syndicat et l'employeur ne s'entendent pas sur le renouvellement de la convention collective, depuis le mois de décembre, indique le syndicat. Les salaires et le régime de retraite sont les principaux points en litige. Dans le camp de l'employeur, le directeur général de la Coopérative des paramédics de l'Outaouais, Stéphane Parent, affirme être entre l'arbre et l'écorce. D'un côté, ses employés entament des moyens de pression, et de l'autre, le gouvernement ne lui donne pas les moyens de suffire à la demande. « En tout cas, nous nous sommes assurés que les services à la population n'en souffriraient pas », dit-il.

Les moyens de pression pourraient toucher davantage l'administration. Des moyens de visibilités pourraient être mis en place.

Le président de la Fédération des employés du préhospitalier du Québec, Daniel Chouinard, estime que ses membres s'appauvrissent, alors que le gouvernement cherche, selon lui, à geler les salaires alors que le coût de la vie augmente.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer