Deux nouvelles salles d'opération à l'hôpital de Gatineau

À court terme, l'objectif du ministère est de... (Martin Roy, Archives Le Droit)

Agrandir

À court terme, l'objectif du ministère est de prioriser les 1000 patients, qui, à travers la province, attendent depuis un an ou plus pour une chirurgie.

Martin Roy, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le bloc opératoire de l'hôpital de Gatineau pourra recevoir près de 2500 patients supplémentaires chaque année grâce à l'ajout de deux nouvelles salles.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a annoncé lundi un investissement de 20 millions $ pour ajouter un total de 18 salles d'opération dans une dizaine d'hôpitaux de la province.

Selon le ministre, ces ajouts permettront de réaliser plus de 22 450 chirurgies supplémentaires chaque année. Pour l'hôpital de Gatineau, il est estimé que 2480 chirurgies supplémentaires pourront être effectuées sur une base annuelle.

« Actuellement, 96 000 personnes sont en attente d'une chirurgie au Québec, a précisé le ministère dans un communiqué. De ce nombre, 14 500 personnes attendent depuis plus de six mois, dont 1000 depuis plus d'un an. À court terme, l'objectif est de prioriser les patients qui attendent depuis plus longtemps, donc d'éliminer l'attente de ces 1000 patients. À moyen terme, la démarche permettra de réduire l'attente à moins de six mois pour l'ensemble des chirurgies, tout en respectant les délais d'attente spécifiques pour les chirurgies du cancer. »

Six mois

L'investissement gouvernemental servira à assurer le fonctionnement de la salle, l'achat d'équipements médicaux et le salaire des équipes. Le ministère a précisé que l'ajout d'une salle représente une utilisation cinq jours par semaine pour un total de 248 jours par année, avec une moyenne de cinq patients par jour.

Le directeur des services professionnels du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais, le Dr Guy Morissette, a précisé qu'il n'y aura donc pas deux salles neuves, mais bien deux lignes opératoires qui pourront fonctionner plus souvent dans le but d'atteindre « zéro patients en attente pendant plus de six mois ». Pour les chirurgies oncologiques, le Dr Morissette note que l'objectif d'un délai de 28 jours est presque toujours respecté, et que l'annonce de lundi permettra sans doute d'atteindre cette cible en tout temps.

La capacité du bloc opératoire de l'hôpital de Gatineau pourrait être accrue « timidement » dès le mois de décembre, croit le Dr Morissette, et la courbe se poursuivra assurément au cours des premiers mois de 2017 pour atteindre le rythme devant permettre près de 2500 chirurgies supplémentaires chaque année.

Les autres hôpitaux qui verront la capacité de leurs blocs opératoires s'accroître sont situés dans les régions de Québec, de Montréal, de l'Estrie et de Lanaudière.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer