Campus Civic: la CCN recommande le pré Tunney

Le site du pré Tunney a devancé celui... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Le site du pré Tunney a devancé celui de la Ferme expérimentale, un choix contesté par des groupes de citoyens qui s'opposaient à ce qu'une partie de ce secteur historique serve à d'autres fins.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Le pré Tunney a été retenu par la Commission de la capitale nationale (CCN) pour accueillir le futur campus Civic de l'Hôpital d'Ottawa.

À la suite d'une consultation menée auprès du public et d'une analyse basée sur 21 critères, le site du pré Tunney a devancé celui de la Ferme expérimentale, un choix contesté par des groupes de citoyens qui s'opposaient à ce qu'une partie de ce secteur historique serve à d'autres fins.

La CCN fera donc une recommandation à la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, qui fera part de la décision au gouvernement de l'Ontario qui prendra la décision finale.

Le nouvel hôpital ne devrait pas accueillir ses premiers patients avant 15, voire même 20 ans. 

Dans sa décision, la CCN a tenu compte de plusieurs éléments, dont la proximité avec le réseau de transport en commun. De plus, il favorisera le réaménagement prévu des plaines LeBreton et permettra de contribuer à la densification et au développement urbain à usage mixte le long du corridor ouest du train léger sur rail. 

Le plan directeur du pré Tunney de la CCN prévoyait déjà une diversification des usages non fédéraux de la partie ouest de ces terrains du gouvernement fédéral. La construction nécessitera le déplacement de certaines installations et la démolition de certains immeubles fédéraux sur le site. 

Le secteur mise sur plusieurs accès, offrant des avantages en cas d'urgence, et dispose déjà de stationnements. Plus de 3500 places seraient requises par le nouvel établissement de santé.

« La superficie du terrain de 20 hectares (50 acres) répond aux besoins projetés, alors que la configuration convient bien à l'aménagement prévu de l'hôpital », a fait valoir le premier dirigeant de la CCN, Mark Kristmanson.

La construction du nouvel hôpital a fait l'objet d'un long débat parmi les membres du conseil d'administration, qui l'ont quand même adopté par un vote de neuf pour, deux contre et deux abstentions. Les commissaires Bob Plamondon et Brian Cobourn ont voté contre.

Réaction de l'Hôpital d'Ottawa

La direction de l'Hôpital d'Ottawa a indiqué jeudi vouloir prendre le temps d'examiner en détail le rapport de la CCN avant de commenter. Mais le pré Tunney ne figurait pas parmi les options de choix dans ses rapports de 2008 et de 2016. 

« L'Hôpital croyait à l'époque que la vision et les plans du gouvernement fédéral pour ce terrain n'incluaient pas d'hôpital. Nous comprenons aujourd'hui que la vision pour le pré Tunney a changé depuis, de sorte que les lieux pourraient désormais accueillir l'aménagement d'un hôpital. Nous avions aussi soulevé des inquiétudes en ce qui a trait aux coûts et à l'échéancier pour démolir les installations existantes et déménager ailleurs les bureaux du gouvernement fédéral », a indiqué la direction de l'Hôpital d'Ottawa.

Par ailleurs, le député fédéral de Carleton, Pierre Poilièvre (conservateur), a déploré le choix de la CCN, précisant que la meilleure option, selon des experts mandatés par l'Hôpital d'Ottawa, était celle de la Ferme expérimentale.

«Toutefois, à la demande du gouvernement libéral, la Commission de la capitale nationale, qui ne possède aucune expertise en soins de santé, force l'hôpital à déménager au pré Tunney», a dénoncé M. Poilièvre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer