Confusion pour les rendez-vous en radiologie au CISSO

Un rappel a été fait auprès des employés... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Un rappel a été fait auprès des employés afin qu'ils continuent à accepter les requêtes par téléphone pour les examens de radiologie.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La transition vers un nouveau système de prise de rendez-vous ne se fait pas sans heurts en Outaouais, une patiente ayant dû se rendre à l'hôpital pour y déposer sa requête, faute de pouvoir faire la démarche par téléphone comme auparavant.

Un résident de Gatineau qui souhaite taire son nom a été choqué, plus tôt cette semaine, des démarches qui ont dû être suivies afin que sa femme puisse subir un examen de radiologie demandé par son médecin.

Or, en appelant au numéro de la centrale de rendez-vous inscrit sur la requête, on a répondu au couple que les requêtes ne sont plus acceptées par téléphone, et qu'il fallait déposer le document dans une boîte aux lettres en radiologie, à l'hôpital.

« J'ai trouvé ça dégueulasse, lance le mari de la patiente. Il a fallu se déplacer et payer le stationnement. Notre médecin aurait pu envoyer le formulaire par fax, mais les médecins ne semblent pas tous au courant du changement. »

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) doit jongler avec deux réorganisations dans la gestion des rendez-vous. Un système provincial a été lancé lundi pour les demandes de consultations avec les médecins spécialistes, de sorte que c'est désormais l'établissement qui contacte les patients après avoir obtenu une requête d'un médecin. L'autre réorganisation concerne les examens en radiologie.

Période de transition

Le Dr Guy Morissette, directeur des services professionnels au CISSSO, admet qu'il ne serait « pas surpris » que d'autres patients aient vécu la même situation. Il précise cependant que l'ancien système reste en fonction, en parallèle du nouveau, le temps que la transition se fasse.

Un délai est aussi anticipé avant que tous les omnipraticiens de la région adoptent la nouvelle façon de faire.

Une certaine confusion est également présente entre les deux nouveaux systèmes, note le Dr Morissette. La centrale pour les consultations avec des spécialistes a notamment reçu des requêtes pour des examens de radiologie. Des médecins d'Ottawa ont aussi rencontré des « difficultés » à utiliser le nouveau système, indique le Dr Morissette.

Ce dernier estime toutefois qu'une fois la période de rodage complétée, le CISSSO sera en mesure de mieux servir les patients et d'obtenir des statistiques plus précises sur les délais observés pour la prise de rendez-vous.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer