Les chambres dédoublées à l'hôpital de Hull préoccupent la ministre

La ministre responsable de la région de l'Outaouais,... (Archives, La Presse canadienne)

Agrandir

La ministre responsable de la région de l'Outaouais, Stéphanie Vallée

Archives, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le dédoublement de chambres simples à l'hôpital de Hull, utilisé en guise de « procédure de désengorgement », préoccupe la ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée.

Invitée à réagir à cette mesure instaurée en cours d'été pour les situations « exceptionnelles », la ministre Vallée reconnaît qu'il ne s'agit pas d'une procédure idéale, mais note que le volume de patients est « toujours un peu imprévisible » dans les centres hospitaliers.

« C'est sûr que c'est préoccupant de voir une situation comme ça, mais en même temps, est-ce qu'il n'est pas mieux d'avoir parfois des gens dans des chambres plutôt que sur une civière dans un corridor ? Je comprends l'inconfort que ça peut causer parce que les chambres ne sont pas destinées à avoir deux patients, mais je pense que dans certaines circonstances, entre deux maux, les équipes tentent de choisir le moindre », a réagi Mme Vallée.

La procédure permettant de dédoubler neuf chambres simples sur des unités de soins de l'hôpital de Hull a été utilisée à deux reprises depuis l'été, lorsque les aires de débordement de l'urgence étaient remplies au maximum de sa capacité. Comme les chambres simples ne sont pas conçues pour accueillir deux personnes, un des deux patients qui s'y trouve doit se contenter d'une civière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer