Jacob, le nouveau champion du CHEO

Le nouveau champion du CHEO, Jacob Randell, croyait... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Le nouveau champion du CHEO, Jacob Randell, croyait se rendre à un rendez-vous médical lorsqu'il a été accueilli par une meute de dinosaures. Il était accompagné de son frère Liam et de sa soeur Sophia.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jacob Randell n'avait aucune idée de ce qui se tramait lorsqu'il s'est présenté au Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO) pour un présumé rendez-vous médical.

 Il a plutôt été accueilli par des dinosaures gonflables, prélude à une cérémonie au cours de laquelle il est devenu le nouveau «champion» de l'établissement de soins pédiatriques.

L'année 2016 sera définitivement marquante pour Jacob, 12 ans. En plus de son nouveau rôle de champion du CHEO, il effectue son entrée au secondaire à l'école Symmes-D'Arcy McGee, dans le secteur Aylmer.

Jacob affichait un large sourire lorsque le passage du flambeau - un chapeau de Mickey Mouse - a eu lieu avec la championne de l'an dernier, Hodan Osman.

Le titre de champion du CHEO a été octroyé à Jacob dans le cadre du programme Children's Miracle Network, soutenu par Walmart Canada. Jacob n'avait que cinq ans lorsqu'il a été amené par ses parents à l'urgence du CHEO. Il n'est ressorti de l'établissement que huit mois plus tard. «Le CHEO lui a sauvé la vie, tout simplement», raconte la mère du jeune garçon, Liliane Hajjar.

À peine une heure après l'arrivée de Jacob à l'urgence, les médecins avaient trouvé la cause de ses maux: une tumeur teratoïde rhabdoïde atypique, soit une forme rare de cancer du cerveau. Le petit homme a dû passer sous le bistouri pendant 17 heures, et se soumettre à des traitements de radiation et de chimiothérapie, en plus d'une transplantation de cellules souches. «Le CHEO était devenu notre maison principale, se souvient Mme Hajjar. Les infirmières et les médecins étaient notre famille.»

Jacob a dû réapprendre à marcher et à manger. Mais les épreuves n'étaient pas terminées. Il a par la suite reçu un diagnostic de schwannome, un trouble génétique causant la croissance de tumeurs au niveau des terminaisons nerveuses. Au cours de la dernière année, il a subi une nouvelle chirurgie, cette fois à l'oesophage, afin de contrecarrer une difficulté à avaler.

Avec son chapeau de Mickey Mouse sur la tête, Jacob ne semblait pas trop s'en faire avec sa condition médicale, mardi matin, dans la salle du CHEO où le titre de champion lui a été officiellement décerné. Il était plutôt déterminé à «faire beaucoup de choses pour le CHEO» au cours de la prochaine année. Il sera notamment appelé à représenter le CHEO lors de la conférence Momentum, un événement qui lui permettra de faire un voyage à Disney World, en Floride, en compagnie des champions des autres hôpitaux pédiatriques de l'Amérique du Nord.

Bien fière que son fils obtienne une telle tribune pour parler de son expérience, Liliane Hajjar espère qu'en partageant son histoire, Jacob sera en mesure d'aider d'autres familles vivant des moments difficiles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer