L'Outaouais reçoit 2,2 millions $ pour le soutien à domicile

L'Outaouais obtient 2,2 des 51,9 millions $ annoncés par... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'Outaouais obtient 2,2 des 51,9 millions $ annoncés par Québec le mois dernier.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Outaouais obtient 2,2 millions de dollars de Québec pour intensifier et accroître son offre de services de soutien à domicile.

Le PDG du CISSSO, Jean Hébert, et la... (Martin Roy, LeDroit) - image 1.0

Agrandir

Le PDG du CISSSO, Jean Hébert, et la ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, tout sourire lors de l'annonce.

Martin Roy, LeDroit

La région se voit ainsi accorder 4,2% des investissements provinciaux de 51,9 millions de dollars annoncés le mois dernier par le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, et la ministre responsable des Aînés, Francine Charbonneau.

En procédant lundi à l'annonce du montant consenti à la région, la ministre responsable de l'Outaouais et députée de Gatineau, Stéphanie Vallée, a fait valoir que l'objectif du gouvernement, avec cet «argent neuf», est «de permettre aux gens de vieillir chez eux [...], dans leur territoire».

Le PDG du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO), Jean Hébert, a indiqué que la nouvelle enveloppe servira à des clientèles vulnérables et en perte d'autonomie, qu'il s'agisse d'aînés, des personnes vivant avec une déficience intellectuelle ou physique, ou encore de gens avec un trouble du spectre de l'autisme.

En 2015-2016, le CISSSO a offert des services de soutien à domicile à 4900 patients. Ces patients verront leurs services être accrus, affirme M. Hébert, tandis qu'environ 225 noms s'ajouteront à la quantité de personnes desservies.

Interrogée à savoir si l'investissement permettra de combler tous les besoins régionaux en services à domicile, Stéphanie Vallée a soutenu vouloir toujours «desservir le plus de monde possible», tout en précisant que l'argent annoncé «devrait permettre de donner de l'oxygène et de permettre à des gens de rester chez eux».

Cet argent arrive à point, a souligné le grand patron du CISSSO, puisque le vieillissement de la population ne fait que gagner du terrain. Alors qu'environ 19% de la population de l'Outaouais est présentement âgée de 65 ans ou plus, cette proportion doublera d'ici 2036, a rappelé M. Hébert en soulignant que «les citoyens doivent avoir toutes les possibilités de vivre chez eux de façon sécuritaire».

L'organisation estime qu'elle pourra, grâce à ce financement accru, éviter ou écourter certains séjours à l'hôpital, tout en retardant le moment où certains patients devront être admis dans un centre d'hébergement. Des visites à l'urgences pourront également être évitées, croit Stéphanie Vallée.

La ministre a assuré que l'investissement annoncé lundi servira non seulement pour la grande région de Gatineau, mais aussi pour les territoires périphériques.

La quasi-totalité des 2,2 millions $ investis sera consentie au CISSSO sur une base récurrente, ce qui permettra notamment l'embauche d'une quinzaine de professionnels. Seule une somme de 82 000$ annuellement destinée à l'embauche d'un agent coordonnateur n'a été octroyée que pour les deux premières années de la mise en place des nouveaux services.

Le CISSSO pourra également consacrer 10% du montant reçu à des ententes de services avec des organismes communautaires collaborant au soutien à domicile. Le plan d'action pour déterminer de quelle façon sera investi l'argent reçu est en cours d'élaboration, et les nouveaux services devraient se mettre en branle dès l'automne, a fait savoir Jean Hébert.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer