Des soins buccodentaires pour les réfugiés syriens d'Ottawa

Une dizaine de réfugiés syriens ont reçu des soins buccodentaires gratuits,... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Une dizaine de réfugiés syriens ont reçu des soins buccodentaires gratuits, vendredi, gracieuseté du programme d'hygiène dentaire du collège La Cité.

Si l'expérience est bénéfique pour les nouveaux arrivants, elle profite tout autant aux étudiants qui sont épaulés par des hygiénistes dentaires qui donnent de leur temps.

L'initiative sera répétée lors des trois prochains vendredis.

« Mon but est de montrer aux étudiants qu'ils peuvent donner de leur temps pour faire une différence dans une communauté qui ne peut pas se permettre normalement des soins dentaires et des conseils », a expliqué Carolle Lepage, enseignante et coordonnatrice de la clinique dentaire à La Cité.

Les hygiénistes et les étudiants procèdent notamment au détartrage, au nettoyage dentaire, à des traitements au fluor et au polissage des dents. Ils offrent aussi des conseils de prévention et font de l'éducation. Si le client a besoin de plombage, c'est Santé publique Ottawa qui s'occupe des rendez-vous.

Les cas sont complexes puisqu'il y a des situations de piètre santé buccale, a précisé Mme Lepage. Il y a aussi une barrière linguistique avec laquelle il faut composer, a-t-elle ajouté. 

« Des fois, il y a une barrière avec l'anglais, mais là, il n'y a pas d'anglais ni de français. Alors, comment fait-on pour passer notre message? Une autre chose qu'ils constatent est qu'il y a une population qui n'est jamais allée chez le dentiste. On commence donc à zéro en présentant la brosse à dents », a raconté Mme Lepage, précisant que La Cité a fait appel à un ancien étudiant devenu hygiéniste dentaire pour faire la traduction.

« Il a fait double emploi aujourd'hui. Il a été traducteur et il a aussi fait du nettoyage. »

« Notre objectif est d'amener cette clientèle à un niveau dentaire de base. On les éduque par l'entremise de notre traducteur, et on essaie de les sensibiliser à l'importance d'une bonne hygiène buccale », a expliqué Mme Lepage.

« C'est une belle expérience. Pour nous, c'est gratifiant, a-t-elle ajouté. Les nouveaux arrivants qu'on a vus sont très, très reconnaissants ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer