Entente à La RessourSe

L'entente conclue mercredi par le CISSSO permettra de... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

L'entente conclue mercredi par le CISSSO permettra de maintenir une trentaine de lits à La RessourSe. Mardi, les syndiqués du centre de réadaptation dénonçaient l'annonce du transfert des patients vers une unité de soins non adaptée de l'Hôpital de Hull.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Soupir de soulagement pour les employés et patients de La RessourSe. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) a conclu une entente, mercredi en fin de journée, afin d'assurer la couverture médicale dans les locaux du centre de réadaptation.

Cette mesure temporaire permettra de rouvrir une trentaine de lits à La RessourSe et ainsi éviter le déplacement des patients hospitalisés vers l'Hôpital de Hull.

« Les médecins qui font partie de l'entente n'ont pas délaissé autre chose pour pouvoir nous aider. Ils ont ajouté des tâches à leurs autres responsabilités. Une dizaine de médecins vont se répartir la responsabilité jusqu'au mois d'octobre », explique le Dr Guy Morrissette, directeur des services professionnels.

De leur côté, les syndicats se réjouissent qu'une entente de dernière minute ait été conclue et espèrent qu'une avenue sera trouvée avant le mois d'octobre pour ne pas revivre la même situation.

« Il y aura des changements au niveau de l'Organisation de travail pour tout le monde. Ce n'est pas l'organisation la plus optimale en termes de couverture médicale, mais au moins les services seront offerts dans des locaux adaptés et on pourra ouvrir deux fois plus de lits que si la couverture médicale avait été assurée à l'Hôpital de Hull », mentionne Marsha Préfontaine, présidente du syndicat de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), qui représente quelque 120 thérapeutes.

À moyen terme, le CISSSO compte faire appel à quatre médecins qui s'occuperont de la charge médicale du centre. L'effectif supplémentaire permettra de répartir la charge de travail et de la consolider.

« L'idéal serait de recruter de nouveaux médecins. Même si on compte diviser la tâche en quatre, ceux déjà en place sont surchargés », souligne Dr Marcel Guilbault, représentant régional de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer