Financement pour le carrefour de la santé à Orléans

«Nous avons maintenant le feu vert pour continuer... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

«Nous avons maintenant le feu vert pour continuer et accélérer le processus», a commenté le Dr Bernard Leduc.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Le projet du carrefour de la santé à Orléans vient de recevoir plus de 5 millions $ du gouvernement de l'Ontario pour la planification des immobilisations, mais on ignore quand le premier patient franchira la porte de l'établissement.

Plusieurs politiciens des trois paliers de gouvernements ont participé jeudi à une conférence de presse au Centre des arts Shenkman. 

Il n'y a toujours aucune date pour une première pelletée de terre et l'ouverture du carrefour, un projet qui a été annoncé pour la première fois au printemps 2008.

Selon Chantale LeClerc, chef de la direction du réseau local d'intégration des services de santé Champlain, la lenteur dans le développement du projet s'explique par le fait qu'il était innovateur, avant son temps.

« Ça a pris un certain temps pour en arriver à bien définir les types de programmes et de services, et d'en arriver à arrimer la vision du carrefour de la santé avec les priorités et les politiques provinciales. En matière d'infrastructure en santé, on est habitué à construire des hôpitaux, mais pas un centre comme celui-ci qui est multiservice, qui regroupe des services de plusieurs secteurs qui ne sont pas nécessairement financés par le ministère de la Santé. Il a fallu beaucoup de planification et de réévaluation des idées initiales », a expliqué Mme LeClerc.

Le carrefour doit offrir plusieurs services de santé primaires sous un même toit, dont les soins ambulatoires, des services de santé mentale et de mieux-être, des services gériatriques, de l'imagerie diagnostique et des soins de réadaptation. L'immeuble doit être construit sur le chemin Mer Bleue.

Les fonds annoncés jeudi aideront à développer les plans architecturaux et à préparer les appels de propositions. Selon Mme LeClerc, le plus gros du travail est fait avec la détermination des services qui seront dans le carrefour et les espaces dont ils auront besoin.

L'hôpital Montfort, le Centre d'accès aux soins communautaires de Champlain, le Centre hospitalier pour enfants de l'Est de l'Ontario, le Centre de ressources de l'Est d'Ottawa et Soins continus Bruyère figurent les nombreuses organisations qui collaborent au projet.

Le président et chef de la direction de l'hôpital Monfort, le DBernard Leduc, a indiqué que l'annonce de jeudi « est excessivement importante » pour le futur du carrefour.

« Nous avons maintenant le feu vert pour continuer et accélérer le processus, et nous assurer de livrer à la communauté non seulement un édifice, mais un endroit où on donnera des soins centrés sur les patients », a précisé le Dr Leduc.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer