Ça chauffe au centre jeunesse

La climatisation du complexe Héritage fait défaut depuis... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

La climatisation du complexe Héritage fait défaut depuis la fin de l'été dernier.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Imaginez dormir dans une chambre non climatisée avec une mince fente dans la fenêtre comme seul courant d'air par une chaude nuit d'été. Depuis le début de l'été, c'est le quotidien au complexe Héritage des Centres jeunesse de l'Outaouais (CJO), sur le chemin Freeman, dans le secteur Hull.

Le système de climatisation de cette résidence pour adolescents avec d'importants problèmes de comportement est brisé depuis la fin de l'été dernier. La situation n'était pas trop problématique durant l'automne, l'hiver et le printemps, mais elle est devenue intenable au cours des deux derniers mois, selon le syndicat des professionnels et techniciens des CJO.  

Le syndicat soutient qu'on a enregistré une température de 31 degrés Celsius et un taux d'humidité de 70 % à l'intérieur du complexe Héritage, mercredi après-midi.

« Le ministre [de la Santé, Gaétan] Barrette coupe pour arriver à l'équilibre budgétaire, mais ça se fait sur le dos de la clientèle. Je trouve ça écoeurant. C'est les jeunes qui paient pour ça », s'indigne le président du syndicat, Martin Leblanc.

Dans les chambres, la seule source d'air frais est une ouverture « de la grosseur d'une boîte aux lettres » dans la fenêtre, selon M. Leblanc. En raison des problèmes de comportement de ces adolescents âgés entre 13 et 17 ans, on ne peut leur accorder la libre circulation dans l'enceinte du complexe Héritage, tant le jour que la nuit.

Dans les chambres, la seule source d'air frais... (Courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Dans les chambres, la seule source d'air frais est une ouverture « de la grosseur d'une boîte aux lettres » dans la fenêtre.

Courtoisie

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) reconnaît que cette situation est difficile. On souligne que les éducateurs de la résidence amènent les jeunes le plus souvent possible à la cafétéria - la seule section du bâtiment où la climatisation fonctionne - ou encore à la piscine municipale la plus proche.

Des réparations dès jeudi

Des réparations au système de climatisation doivent avoir lieu dès jeudi. Le CISSSO indique qu'il s'agit d'une mesure temporaire, en attendant le remplacement complet du système de climatisation.

Pour Martin Leblanc, c'est toutefois trop peu trop tard.

Selon lui, la situation aurait dû être réglée il y a belle lurette.  « Ils le savent depuis l'an passé, dit-il, je suis convaincu que ç'a été retardé pour économiser de l'argent. Je trouve ça déplorable pour la clientèle et dangereux pour les intervenants. Les jeunes vont être de plus en plus amenés à se sauver. »

Selon le syndicat, ces jeunes - déjà difficiles à surveiller en temps normal - sont de plus en plus irritables. Ils éprouvent de la difficulté à dormir en raison de la chaleur.

Mercredi, les employés du quart de soirée se sont prévalus de leur droit de refus prévu dans la Loi sur la santé et la sécurité au travail. Ils déplorent qu'aucune mesure n'ait été apportée pour atténuer les effets de la chaleur.

Impossible de savoir, pour l'instant, à quel moment le système de climatisation sera remplacé. Le CISSSO est en attente d'une réponse de son fournisseur sur cette question. Devant l'incertitude qui persistait, le CISSSO s'est tourné vers des réparations provisoires du système.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer