Des vidéos pour mieux venir en aide aux victimes d'agression sexuelle

Qu'une victime d'agression sexuelle souhaite ou non porter plainte, il importe... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Qu'une victime d'agression sexuelle souhaite ou non porter plainte, il importe qu'un soutien rapide leur soit offert, tant sur le plan physique que psychologique. C'est donc dans l'objectif de diffuser largement ce message que deux capsules vidéos viennent d'être produites par divers organismes de l'Outaouais.

Le comité urbain de suivi en matière d'agression sexuelle du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) a lancé cette initiative afin de faire connaître davantage le protocole d'accompagnement d'urgence en place dans la région, le tout dans le cadre de la Semaine nationale des victimes et survivants d'actes criminels.

Le Centre d'aide et de lutte contre les agressions sexuelles (CALAS) de l'Outaouais, le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels, le Centre d'intervention en abus sexuels pour la famille et le SPVG font partie du comité derrière ces capsules, qui peuvent être visionnées sur le site santeoutaouais.qc.ca.

«L'agression sexuelle est avant tout un acte de violence, un abus de pouvoir où l'humiliation de la victime et la domination de l'agresseur sont des faits caractéristiques de ce genre de violence», a souligné Isabelle Dubé, intervenante au CALAS. «Au moment de l'intervention, il est donc essentiel de permettre à la victime de reprendre du pouvoir, de choisir et d'être bien informée.»

Mme Dubé a souligné qu'au cours de la dernière année, une «hausse considérable» du nombre d'accompagnements d'urgence auprès des victimes d'agressions sexuelles a été enregistrée dans la région, pour atteindre 79 cas en 2015. Dans le lot se trouvaient 56 femmes adultes, 12 adolescentes, neuf enfants et deux hommes.

Le Service de police de la Ville de Gatineau a également observé une hausse du nombre de crimes de nature sexuelle sur son territoire, qui est passé de 175, en 2014, à 245 l'an dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer