À la rescousse des aidants en santé mentale

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, entouré d'intervenants en... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, entouré d'intervenants en santé mentale

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La santé mentale touche tout le monde, mais il est difficile de s'y retrouver lorsqu'on cherche des services, particulièrement pour les aidants. C'est cette lacune que veut combler le Guide pour les aidants en santé mentale, un inventaire de ressources disponibles d'envergure nationale dévoilé mardi par le maire d'Ottawa, Jim Watson.

Ce guide se veut «un guichet unique» pour les aidants en santé mentale qui jouent un «rôle vital» pour aider leurs proches, a-t-il signalé à l'occasion de la Semaine de la santé mentale.

Le guide donne des conseils aux aidants pour s'occuper de leur santé et bien-être ainsi que pour aider un proche qui souffre de troubles mentaux.

Un deuxième guide expose les ressources en matière de santé mentale dans la grande région d'Ottawa. Il existe même des soins de répit pour dépanner les aidants en santé mentale qui ont besoin de prendre une pause.

Claude Lurette n'a pas besoin d'être convaincu du bien-fondé de ces deux guides. Sans diagnostic pendant longtemps, ce n'est qu'à 31 ans, après avoir frappé le fond du baril, qu'il s'est pris en main. Il venait d'apprendre qu'il était bipolaire. Ne pouvant plus travailler, il a décidé d'offrir ses conseils gratuitement aux écoles et organismes qui veulent entendre le vécu d'une personne ayant eu de la difficulté à naviguer dans le système de santé pour obtenir des services.

Selon lui, pour les jeunes qui souffrent de troubles de santé mentale, le premier pas devrait être de consulter les orienteurs et travailleurs sociaux dans les écoles. Pour les adultes, une consultation avec un médecin de famille est la première porte d'entrée.

Au fil des décennies, Claude Lurette a constaté qu'il y a beaucoup plus d'ouverture à l'égard de problèmes de santé mentale. Son rôle, il le voit comme celui d'un mentor. «J'essaye d'ouvrir les portes pour les personnes qui vont me suivre», a-t-il expliqué en entrevue.

Partager

À lire aussi

  • <em>Une Job de fou</em> thérapeutique

    Actualités

    Une Job de fou thérapeutique

    Une trentaine de personnes atteintes d'une problématique en santé mentale pratiquent depuis septembre leurs textes et leurs chansons pour présenter,... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer