Pas de plainte déposée contre un patient violent

L'hôpital de Hull... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

L'hôpital de Hull

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Le CISSSO ne portera pas plainte à la police contre le patient ayant agressé six de ses employés, le 16 avril dernier, à l'hôpital de Hull.

«On a décidé de ne pas porter plainte, mais si jamais un employé décide de le faire, nous allons le soutenir dans ce processus», a indiqué la porte-parole du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO), Geneviève Côté.

«Si l'organisation avait décidé de porter plainte, il y aurait eu des implications pour tous les employés qui ont vécu l'agression. On sait qu'un processus judiciaire peut être long et complexe, il y a des employés qui ne veulent pas vivre ça, et on doit respecter la décision de chacun.»

Lors de l'incident survenu dans la chambre d'un patient, au septième étage, deux travailleurs avaient subi de sérieuses blessures, l'un à la mâchoire et l'autre étant victime d'une commotion cérébrale. Quatre de leurs collègues avaient été blessés moins sérieusement. L'agression avait nécessité le déclenchement d'un «code blanc», et le patient avait dû être transféré d'unité et placé sous surveillance jusqu'à la fin de son séjour.

Le CISSSO poursuit son enquête interne dans ce dossier. Deux rencontres sont notamment prévues la semaine prochaine à ce sujet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer