La Coop santé Aylmer se résigne à son sort

La Coop santé Aylmer a déjà reçu une... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

La Coop santé Aylmer a déjà reçu une demande d'achat pour l'édifice. L'acheteur potentiel n'a pas été divulgué.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Malgré ses nombreux efforts, la Coop santé Aylmer n'a pas réussi à réanimer sa clinique. Le conseil d'administration de la coopérative a voté à l'unanimité, mercredi soir, pour la mise en vente de l'établissement situé sur la rue du Couvent.

Les membres souhaitent que la vente se fasse avant la fin de l'été afin de réduire les dépenses puisque la santé financière de la coopérative est précaire. Le déficit accumulé de la filiale opérationnelle du Centre professionnel Aylmer-Lucerne se situe à 638 191$.

La Coop santé Aylmer a déjà reçu une demande d'achat pour l'édifice. Le prix doit être déterminé en tenant compte des obligations de mise aux normes du bâtiment. L'acheteur potentiel n'a pas été divulgué.

Les turbulences vécues par la Coop santé Aylmer depuis le départ de 11 médecins l'an dernier ont déclenché une période de transition et de réflexion quant à l'avenir de la clinique. Rappelons que ces médecins ont quitté pour fonder un groupe de médecine familiale en raison de dissensions sur la façon de gérer la clinique. Depuis, les tentatives pour trouver d'autres médecins n'ont pas été concluantes.

«Dans sa forme actuelle, la Coop ne peut pas continuer. On a donc décidé de se défaire de la bâtisse, explique la présidente du conseil d'administration, Valérie Dufour. Je pense que la notion de coopérative n'est pas morte elle a juste besoin d'autres gens, d'une autre vocation.»

La coopérative a tenté l'an dernier de donner un nouveau souffle à sa clinique médicale en voulant s'associer avec Appletree, mais en vain.

Les 24 membres présents à l'assemblée générale annuelle ne cachaient pas leur déception de voir leur rêve de coopérative de santé s'éteindre après sa mise en place en 2003. 

Les membres du conseil d'administration ne voient pas d'autre option afin de réanimer la clinique et le centre de prélèvement. Ils arrivent à la conclusion que «le modèle coopératif n'est pas bien compris, le modèle de clinique Groupe de médecine familiale  est plus avantageux pour les médecins et le soutien de la communauté s'est effrité». La Coop santé Aylmer compte tenir une assemblée extraordinaire lorsqu'un acheteur sera trouvé et pourra alors discuter des nouvelles vocations que pourrait se doter le groupe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer