Des voituriers à l'Hôpital d'Ottawa

Deux personnes devraient être en fonction comme voituriers,... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Deux personnes devraient être en fonction comme voituriers, lors des heures de pointe, à l'Hôpital d'Ottawa.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix

Collaboration spéciale

Le Droit

L'Hôpital d'Ottawa a lancé lundi un projet pilote où des voituriers s'assureront de la gestion du stationnement en face de l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa, dans le but de faciliter la vie des patients et de leurs visiteurs. Soixante places seront ajoutées également dans le lot.

«Nous voulions une solution bénéfique pour nos patients et pour augmenter la capacité du stationnement. Dans nos recherches, on s'est aperçu que l'hôpital Élisabeth-Bruyère faisait quelque chose de semblable», indique le service des communications de l'Hôpital d'Ottawa, en précisant qu'il y aura dorénavant 320 places au stationnement P2 de la rue Ruskin. 

Il y a en moyenne de 20 à 30 véhicules en circulation en même temps, en quête d'une place pour se garer, sur le campus Civic de l'Hôpital d'Ottawa. «[Trouver une place] est une source de stress supplémentaire, pour les conducteurs qui viennent à un rendez-vous ou visiter un proche», explique l'Hôpital dans son communiqué.  

Les voituriers entreront véritablement en action lorsque le stationnement sera complet ou sera tout près de l'être. Ils permettront par exemple aux personnes qui comptent être à l'hôpital pour une courte durée de se garer derrière un véhicule stationné pour la journée. «Ils devront laisser la clé de leur véhicule à un voiturier. Le voiturier pourra ainsi aller déplacer l'automobile, au besoin, si le conducteur de la voiture bloquée veut quitter», ajoute le communiqué. Ce projet ne devrait pas augmenter les dépenses de l'hôpital d'Ottawa, car les nouvelles places devraient financer le salaire des voituriers. Deux personnes devraient être en fonction comme voiturier lors des heures de pointe de visite, en journée. 

Le projet durera un an et l'Hôpital d'Ottawa évaluera par la suite si elle souhaite le reconduire sur une plus longue période, selon les résultats obtenus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer