Consultations pour l'emplacement du nouveau Campus Civic

Lors de la présentation, le PDG de l'Hôpital... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Lors de la présentation, le PDG de l'Hôpital d'Ottawa, Dr Jack Kitts, était entre autres accompagné de la députée fédérale et ministre Catherine McKenna ainsi que du député provincial et ministre Yasir Naqvi, tous deux disant vouloir s'impliquer dans le processus visant à identifier un site pour ériger le nouveau campus Civic.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Hôpital d'Ottawa entamait des consultations attendues depuis longtemps, lundi soir, en vue de la construction du nouveau campus Civic.

Cet échange avec le public était attendu depuis que l'institution avait reçu l'autorisation en novembre 2014 de s'établir sur la Ferme expérimentale, située en face de l'hôpital actuel. Le projet avait été critiqué par plusieurs puisqu'on craignait un impact négatif de cette construction sur la recherche en agriculture effectuée à cet endroit.

C'est John Baird, alors ministre responsable de la Commission de la capitale nationale, qui avait annoncé qu'on offrait ce site à l'Hôpital d'Ottawa.

Devant les critiques, le gouvernement libéral - en place depuis octobre dernier - a accepté d'évaluer d'autres sites potentiels, notamment l'emplacement de l'ex-édifice Sir-John-Carling (démoli en juillet 2014) et celui du Pré Tunney.

En prenant le micro, lundi soir, le président et directeur général de l'Hôpital d'Ottawa, Dr Jack Kitts, a d'abord présenté ses excuses de ne pas avoir tenu de consultations plus tôt dans le processus.

« Je suis désolé que le lieu de la construction ait pris le dessus dans les discussions, plutôt que ce que nous souhaitons construire. »

Le projet évalué à 800 millions $ permettra l'ouverture, d'ici 10 à 15 ans, d'un nouvel hôpital moderne. Les consultations et les analyses du gouvernement fédéral devraient mener au choix d'un site assez rapidement, selon la vice-présidente aux ressources humaines de l'Hôpital d'Ottawa, Renée Légaré.

Une fois que le site sera officiellement identifié, la direction de l'hôpital entreprendra une deuxième phase de consultations afin de présenter des plans qui répondront aux besoins et aux inquiétudes de la communauté.

« On veut un hôpital accessible le plus rapidement possible. Comme on offre des services de traumatologie, chaque minute compte », explique Mme Légaré.

La construction de ce nouvel édifice est rendue nécessaire en raison de la vétusté de l'actuel bâtiment, qui a ouvert ses portes en 1924 et qui nécessiterait d'importants investissements afin de répondre aux normes provinciales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer