Tests Pap: le ministre Barrette a fait preuve d'«improvisation», dit la CAQ

François Paradis estime que Gaétan Barrette «manque de... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

François Paradis estime que Gaétan Barrette «manque de sensibilité envers le patient». «Il devra se mettre dans la tête que derrière ces chiffres-là, il y a des histoires, il y a des patients, de l'anxiété et du stress.»

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le porte-parole de la Coalition avenir Québec (CAQ) en matière de santé, François Paradis, estime que le ministre Gaétan Barrette a fait preuve d'«une grosse somme d'improvisation» en affirmant aux médias de l'Outaouais que le délai observé dans la région pour obtenir les résultats d'un test Pap de routine était répandu à l'échelle provinciale.

En entrevue avec LeDroit, le député Paradis a réagi aux propos du ministre de la Santé, qui a admis mercredi qu'il n'était pas au courant des délais régionaux d'attente pour l'obtention des résultats des tests de dépistage du cancer du col de l'utérus lorsqu'il a avancé que «c'est une problématique qui n'est pas propre à l'Outaouais, c'est une problématique du Québec».

«C'est extrêmement décevant pour la population de l'Outaouais, a lancé le député. Manifestement, dans ce dossier-là, il y a une grosse somme d'improvisation. [...] Comment peux-tu régler un dossier quand tu n'es même pas au courant qu'il existe? Avant de choisir la méthode (pour régler la situation) - et il en existe -, il faut toujours bien être au courant», a lancé le député caquiste de Lévis.

Selon M. Paradis, le ministère «gagnerait à faire en sorte d'avoir un portrait global» de la situation qui prévaut dans les différentes sphères du réseau de la santé, puisqu'«il y a des dossiers où il y a des disparités importantes».

François Paradis estime aussi que Gaétan Barrette «manque de sensibilité envers le patient». «Il devra se mettre dans la tête que derrière ces chiffres-là, il y a des histoires, il y a des patients, de l'anxiété et du stress.»

Le député de Lévis juge par ailleurs que le règne libéral au sein du caucus régional nuit à l'Outaouais.

«C'est le monde à l'envers, dit-il. Il y a des gens qui ont l'impression que les députés sont le reflet du gouvernement majoritaire, et qu'avec la représentation dans votre région, ils vont avoir le beau rôle et le beau jeu, mais il y a le danger de l'autre côté de la médaille. Lorsque vient le temps de questionner, d'obliger une réaction, plus souvent qu'autrement, vous êtes mal servis parce qu'il n'y a pas personne qui peut avoir ce regard critique sur les gestes posés.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer