Le ministre Barrette fait erreur sur les tests Pap

Le long délai observé dans la région pour... (Archives La Presse)

Agrandir

Le long délai observé dans la région pour obtenir les résultats de tests Pap n'est un problème répandu à l'échelle de la province, contrairement à ce qu'à affirmé le ministre Gaétan Barrette lundi.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a induit la population de l'Outaouais en erreur en affirmant que le long délai observé dans la région pour obtenir les résultats de tests de dépistage du cancer du col de l'utérus est un problème répandu à l'échelle de la province.

Réagissant à un article du Droit révélant que près de six mois sont nécessaires pour livrer les résultats des tests Pap de routine passés par des femmes de l'Outaouais pour le dépistage du cancer du col de l'utérus, le ministre Barrette a déclaré lundi que «c'est une problématique qui n'est pas propre à l'Outaouais, c'est une problématique du Québec».

Il a réitéré la même chose à quelques reprises, en déclarant que «c'est une situation qui est panquébécoise» et qu'elle prévaut «à la grandeur du Québec».

La pénurie de technologues spécialisés en cytologie est l'un des facteurs pouvant expliquer les délais, a souligné le ministre, en évoquant une éventuelle robotisation du processus pour remédier à la situation.

LeDroit a voulu valider les propos du ministre en demandant à de nombreux centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS), centres intégrés universitaires (CIUSSS) et centres hospitaliers universitaires (CHU) du Québec quels étaient les délais encourus.

De loin le plus long délai

De toutes les réponses obtenues, le plus long délai est au Saguenay-Lac-Saint-Jean, où «d'un à trois mois» sont nécessaires pour obtenir les résultats d'un test Pap de routine, avec une moyenne d'environ 10 semaines.

Le délai le plus court est observé dans Lanaudière, avec une moyenne de sept jours pour réaliser l'analyse et envoyer les résultats. La Mauricie et le Centre-du-Québec suivent de près, avec des résultats obtenus en une à deux semaines.

Au CHU de Québec-Université Laval, le délai exact n'a pas été précisé, mais on affirme qu'il se situe «sous les normes du ministère [...] de 60 jours».

Dans le Bas-Saint-Laurent, l'Hôpital régional de Rimouski présente une moyenne de 42,5 jours pour fournir les résultats de tests Pap de routine, tandis que le délai moyen au centre hospitalier de Rivière-du-Loup s'établit à 17,4 jours.

Du côté de l'Abitibi-Témiscamingue, «le délai moyen entre la réception de l'échantillon au laboratoire et l'envoi du résultat au médecin est d'un mois, pour les tests non urgents».

Au CISSS de Laval, les résultats d'un test Pap de dépistage sont obtenus en 35 jours ouvrables.

Sur la Côte-Nord, où les échantillons prélevés sont envoyés à Québec et à Rimouski pour être analysés, «habituellement, les résultats sont reçus dans un délai de trois semaines». On note cependant que «les délais peuvent parfois être plus longs, soit d'un à deux mois», et que les médecins prescripteurs sont invités à mettre en place un processus de suivi pour éviter une trop longue attente.

Les autres régions consultées n'ont pas été en mesure, mercredi, de fournir une réponse sur les délais observés sur leur territoire respectif. La demande avait été envoyée à tous les CISSS, CIUSSS et CHU du Québec, à l'exception des régions de Montréal, du Nord-du-Québec, de la Baie-James et du Nunavik.

Bien que le délai soit «d'environ cinq mois et demi» en Outaouais pour recevoir les résultats d'un test de routine pour le dépistage du cancer du col de l'utérus, les responsables du réseau régional assurent que l'analyse est faite «rapidement» si un médecin fournit une information clinique justifiant une procédure plus urgente.

Cible ministérielle?

Lorsqu'interrogée sur la cible ministérielle en la matière, une porte-parole du CISSS de l'Outaouais a indiqué qu'il n'y avait «pas encore de normes», et le CISSS de la Côte-Nord a abondé dans le même sens. Or, le CISSS du Bas-Saint-Laurent a fait état, dans sa réponse, d'une cible du ministère «de 60 jours ouvrables», tout comme le CHU de Québec-Université Laval.

Délai moyen d'obtention des résultats d'un test Pap de routine

Lanaudière: 7 jours

Mauricie-Centre-du-Québec: 1 à 2 semaines

Rivière-du-Loup: 17,4 jours

Côte-Nord: 3 semaines

Abitibi-Témiscamingue: 1 mois

Laval: 35 jours ouvrables

Rimouski: 42,5 jours

Capitale-Nationale: moins de 60 jours

Saguenay-Lac-Saint-Jean: 1 à 3 mois

Outaouais: 5 mois et demi

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer