Rénovations majeures au CHEO

Le pdg du CHEO, Alex Munter, observe que l'hôpital... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Le pdg du CHEO, Alex Munter, observe que l'hôpital ne répond plus aux pratiques médicales d'aujourd'hui dans son état actuel.

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Charles-Antoine Rozon se souvient de l'inconfort qu'il a vécu en octobre dernier lorsqu'il a reçu le bilan de l'opération que venait de subir sa petite fille de huit ans. Si la chirurgie qui a duré plus de huit heures s'est bien passée, c'est dans un corridor du CHEO fourmillant d'activités qu'il a rencontré le médecin. Ce genre d'expérience désagréable sera bientôt chose du passé.

Le Centre hospitalier pour enfants de l'Est de l'Ontario a annoncé jeudi un important projet de rénovation qui réduira les listes d'attentes et améliorera l'expérience des jeunes patients et de leur famille.

«En ce moment, les consultations après l'opération sont faites dans un corridor, avec le médecin, qui est fatigué, et le parent qui ne comprend pas nécessairement tout ce qu'on lui dit», confie M. Rozon, un des parents impliqués dans la campagne de financement. 

Le projet baptisé Sutures verra l'unité de chirurgie d'un jour et l'unité de soins postanasthésiques être entièrement remodelées. L'objectif est de concentrer les soins qui ont trait aux chirurgies dans seul secteur de l'hôpital afin d'éviter les déplacements et améliorer la confidentialité.

«Tout va être séparé. Ça va être paisible», se réjouit M. Rozon.

«Le projet de réaménagement Sutures diminuera de 50% les temps d'attente pour les enfants et les adolescents.»

Dr Juan Bass
chirurgien en chef

L'hôpital construit il y a 40 ans ne convient plus aux pratiques médicales d'aujourd'hui, note le pdg du CHEO, Alex Munter. À l'époque, 80% des patients passaient au moins une nuit à l'hôpital. La tendance s'est inversée dans les dernières années grâce aux avancées technologiques.

«Les enfants qui arrivent pour leur chirurgie sont mis avec ceux qui viennent de subir leur chirurgie, ce qui pose des problèmes pour l'anxiété, dit M. Munter. Ce sera une nette amélioration.»

Les travaux de 10 millions $ permettront aux médecins d'effectuer 1500 chirurgies additionnelles dans un environnement plus confortable. Le projet comprend aussi l'installation d'un appareil d'imagerie par résonance magnétique. 

Malgré un taux d'efficacité au-delà de la moyenne nationale, le CHEO peine à répondre à la demande. En décembre, on comptait près de 2000 enfants sur une liste d'attente et le tiers d'entre eux avait déjà attendu plus longtemps que la cible fixée par le ministère de la Santé de l'Ontario.

«Le projet de réaménagement Sutures diminuera de 50% les temps d'attente pour les enfants et les adolescents», soutient le chirurgien en chef du CHEO, le Dr Juan Bass.

Le projet comprend l'aménagement de deux nouvelles salles d'opération, une salle d'attente et des lits.

Le gouvernement de l'Ontario finance le chantier à hauteur de 8,6 millions $. La Fondation du CHEO déboursera les cinq millions de dollars restants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer