La saison de la grippe se fait attendre

Le CISSSO a répertorié deux cas de grippe... (123RF)

Agrandir

Le CISSSO a répertorié deux cas de grippe jusqu'ici cette saison, alors qu'on en dénombrait 191 l'an dernier.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tout comme le temps froid et la neige, qui ont tardé à s'installer, la saison de la grippe connaît un début timide dans la région.

Seulement deux cas d'influenza ont été répertoriés au Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) depuis le début du mois de novembre. Une situation exceptionnelle, selon les professionnels de la santé.

Au cours des quatre dernières années, l'activité grippale était beaucoup plus importante dans la région. Le CISSSO enregistrait, entre le mois de novembre et la mi-janvier, 191 cas en 2014-2015, 82 en 2013-2014 et 105 cas en 2012-2013.

Le CISSSO appelle à la prudence quand vient le temps d'interpréter les données, puisque l'influenza n'est pas une maladie à déclaration obligatoire. Toutefois, la quasi-absence de la grippe se fait bel et bien sentir.

«On voit beaucoup moins d'achalandage dans notre réseau de la santé à ce temps-ci de l'année comparativement aux années précédentes, note Patricia Rhéaume, porte-parole du CISSSO. Il n'y a pas eu d'éclosion de la grippe et ça se ressent dans le système de santé.»

Les professionnels de la santé estiment que c'est une question de temps avant que le virus se propage. Son niveau d'intensité est difficile à prévoir, mais «on s'en sort rarement», indique Mme Rhéaume.

L'Outaouais n'est pas la seule région où l'éclosion de la grippe tarde à arriver, cette tendance est observée à travers la province, au Canada et aux États-Unis.

Vaccination

Rappelons que l'inefficacité du vaccin antigrippal administré l'an dernier avait fait plusieurs mécontents au sein de la population.

Sans relier les résultats à cet épisode, le CISSSO enregistre une baisse du nombre de vaccins administrés cette année lors des cliniques de vaccination de masse pour la clientèle à risque qui ont eu lieu à Gatineau, Hull et Aylmer. Cette année, 10 334 vaccins ont été administrés comparativement à 12 074 l'an dernier.

Bien que la dernière clinique de vaccination massive pour les personnes vulnérables ait eu lieu samedi dernier, il est toujours possible de recevoir l'injection en visitant une pharmacie ou une clinique privée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer