Vaccination: des centaines d'élèves risquent la suspension

La Ville d'Ottawa a passé en revue le dossier de 150 000 étudiants de la... (Archives, Le Quotidien)

Agrandir

Archives, Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ville d'Ottawa a passé en revue le dossier de 150 000 étudiants de la maternelle à la 12e année pour s'assurer que leur dossier d'immunisation soit à jour. En début d'année scolaire, 35 000 dossiers étaient incomplets. Quelque 5000 élèves risquent d'être suspendus de l'école pendant 20 jours, dont 2000 à compter d'aujourd'hui, le 15 décembre. Une autre tranche de 3000 étudiants pourrait les imiter le 4 janvier.

Cette mise au point a été faite lundi par la gestionnaire du Programme des maladies évitables par la vaccination de Santé publique Ottawa, Marie-Claude Turcotte.

Les élèves dont le dossier d'immunisation ne sera pas à jour devront prendre les vaccins et injections qui s'imposent, sinon, ils seront suspendus de l'école pendant 20 jours. Ils doivent être immunisés contre neuf maladies: la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la polio, la méningite, la rougeole, la rubéole, les oreillons et la varicelle (enfants nés depuis 2010).

«C'est la première fois qu'on va vérifier tous les étudiants qui fréquentent les écoles d'Ottawa», a fait valoir Mme Turcotte.

Dorénavant, ce vaste exercice sera répété systématiquement chaque année à l'échelle provinciale. Santé publique Ottawa s'était donné comme objectif de terminer sa campagne d'immunisation avant la rentrée scolaire de septembre, mais n'a pu atteindre ce but. Cet organisme s'appuie sur une nouvelle base de données pour répertorier les étudiants et alerter les parents à cette campagne d'immunisation.

Lettres acheminées

Si une première lettre reste sans réponse, les parents recevront une deuxième lettre «comportant une date de suspension» entre les mois de décembre 2015 et mars 2016. Si l'information ne parvient pas aux autorités médicales dans les délais prescrits, les élèves seront suspendus pour une période maximale de 20 jours en vertu de la Loi sur l'immunisation des élèves de l'Ontario. Cette suspension pourra être révoquée sur réception d'une preuve de vaccination. Il est possible d'obtenir une exemption pour des motifs religieux, médicaux ou philosophiques à condition de signer une déclaration d'exemption.

Il faut savoir que le carnet d'immunisation des étudiants n'est pas acheminé automatiquement aux autorités médicales par les bureaux de médecin. Aux parents d'y voir. À cette fin, ils peuvent consulter leur médecin de famille ou prendre un rendez-vous dans une clinique de vaccination de rattrapage au 613-580-6744.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer