Fini la friteuse dans les hôpitaux ontariens

Des repas santé seront dorénavant servis dans les cafétérias des hôpitaux de la... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mama Afou
Le Droit

Des repas santé seront dorénavant servis dans les cafétérias des hôpitaux de la grande région de l'Est ontarien.

Un choix varié de salades, fruits et légumes et aliments contenants moins de sodium et de sucre seront offerts.

Adopté dans 20 hôpitaux, le programme Aliments sains rencontre déjà un fort succès.

À l'hôpital Montfort, on n'a pas tergiversé longtemps avant d'adopter ce nouveau programme initié par le Réseau de prévention des maladies cardiovasculaires de Champlain (RPMCC). «Ça a été une décision facile à prendre pour nous. Il n'y a pas eu d'hésitations pour ce projet», explique Christianne Patry, gestionnaire du service au détail à l'Hôpital Montfort.

Prêcher par l'exemple

Pour Chantal Leclerc, directrice du Réseau local d'intégration des services de la santé (RLISS) de Champlain, ce projet était une évidence. «Nos hôpitaux soignent des personnes qui ont des problèmes de santé qui sont souvent en lien avec l'alimentation. Donc les hôpitaux se sont dit qu'il fallait prévenir ces problèmes par l'adoption de ce programme».

Depuis la mise en place du programme, les commentaires positifs n'ont pas tardé. À l'hôpital régional de Pembroke, il y a un réel enthousiasme pour les nouveaux menus servis dans les cafétérias. «Ce qui m'a vraiment fait plaisir quand on a pris part à cette initiative, c'est que plusieurs personnes m'ont arrêtée dans le couloir ou m'ont envoyé un courriel pour me dire qu'elles étaient vraiment très contentes que notre hôpital participe à ce projet», confie Sabine Mersmann, vice-présidente à l'Hôpital régional de Pembroke.

Trois niveaux

Pour rendre le programme crédible et pour encourager les changements alimentaires, trois niveaux - le bronze, l'argent et l'or - ont été mis en place afin d'évaluer les hôpitaux. À ce jour, cinq hôpitaux ont déjà obtenu le niveau bronze. Pour atteindre le niveau or, les hôpitaux devront éliminer totalement les friandises et les boissons gazeuses. Ils devront aussi réduire de façon draconienne la présence du sodium dans les aliments et fournir de l'information nutritionnelle à la clientèle. Même si d'autres hôpitaux au Canada ont commencé à servir des aliments plus sains dans leur cafétéria, l'initiative de la région de Champlain est unique par son ampleur. «C'est un vrai projet régional faisant intervenir des diététiciens, des responsables de services alimentaires et des dirigeants de nombreux hôpitaux en vue d'atteindre un objectif commun», précise Cholly Boland, président et chef de la direction de l'Hôpital Memorial du district de Winchester et coprésident du groupe de travail sur les aliments sains. «Je pense que ce projet, par sa complexité, fait de nous des pionniers dans le domaine.»

Mafou@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer