Une «prescription» pour marcher

Deux parcours sont prévus à chaque séance, un... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Deux parcours sont prévus à chaque séance, un rapide et un pour ceux dont le pas est un peu plus lent.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ils souffrent d'hypertension, de diabète ou encore d'un haut taux de cholestérol. Ils ont tous reçu une «prescription» bien particulière du personnel soignant du Groupe de médecine familiale (GMF) de Gatineau: accumuler des cubes énergie. Comment? En bougeant, tout simplement.

C'est ainsi que depuis le 9 juin, ces patients se retrouvent deux matins par semaine afin de marcher pendant 30 minutes, accompagnés de deux membres de l'équipe du GMF du boulevard Maloney Est.

Le concept des cubes énergie, qui vient du Grand défi Pierre Lavoie, prévoit que chaque tranche d'exercice de 15 minutes procure un cube. La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) a conclu le printemps dernier une entente de partenariat afin que les médecins de famille «prescrivent» des cubes énergie pour favoriser de saines habitudes de vie.

L'équipe du GMF de Gatineau a réussi à jongler avec les horaires de cinq de ses professionnels afin d'y dégager deux demi-heures par semaine pour embarquer dans l'aventure des cubes énergie, explique l'infirmière clinicienne Josée Brassard.

Avec leurs tenues d'exercice et leurs espadrilles aux pieds, Mme Brassard et sa collègue nutritionniste Isabelle Gagnon étaient au rendez-vous, hier matin, pour accueillir les six participants du jour. Il y en a parfois plus, parfois moins. Deux parcours sont prévus chaque fois: un rapide, et un pour ceux dont le pas est un peu plus lent.

«Il y a beaucoup de patients qui travaillent ou qui ont une mobilité réduite, alors on a recruté ceux qui pouvaient, souligne Mme Brassard. [...] Tu sais, quand une mère voit ses enfants grandir et qu'elle en est fière, et bien c'est un peu comme ça que je me sens avec eux.»

Gilles St-Laurent, un patient diabétique, a ajouté ces deux marches hebdomadaires aux promenades qu'il prenait de sa propre initiative. «On a du plaisir dans le groupe, et ça nous aide à rester en forme», a-t-il lancé. Jean Canuel, lui, a décidé d'essayer après que son médecin lui eut indiqué que son taux de cholestérol était élevé. Depuis le début juillet, il a perdu dix livres, a-t-il dit avec fierté.

Madeleine Lacelle et son conjoint diabétique, Denis Racine, apprécient aussi les moments passés avec le groupe, au sein duquel une solidarité s'est créée au cours de l'été. Josée Brassard n'a pas manqué l'occasion de rappeler à M. Racine, pendant la marche, qu'un verre de jus d'orange est bien mieux qu'une gâterie au chocolat pour faire remonter sa glycémie.

L'activité des cubes énergie du GMF de Gatineau prendra fin jeudi prochain, et des prix de participation seront remis pour l'occasion. Déjà, les participants souhaitent que l'activité reprenne l'été prochain, et plusieurs songent à profiter des centres commerciaux pour marcher à l'abri des intempéries au cours des prochains mois. À défaut d'y accumuler des cubes énergie, ils continueront à prendre soin de leur vie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer