Un «soleil» dans le Vieux-Hull

Avec l'aide des enfants, la Dre Anne Marie... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Avec l'aide des enfants, la Dre Anne Marie Bureau coupe le ruban afin d'inaugurer le Centre de pédiatrie sociale du Vieux-Hull.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

La détermination de l'équipe de la Dre Anne Marie Bureau et le travail de plusieurs gens d'affaires de la région auront permis de surmonter les obstacles comme «par magie» pour les enfants et le Centre de pédiatrie sociale du Vieux-Hull.

Ouvert depuis le 5 février dernier, le centre a été inauguré officiellement vendredi matin en présence de plusieurs dignitaires, donateurs et familles du quartier. Une portion de la rue Frontenac avait été fermée pour les accueillir, en cette journée ensoleillée.

«Un centre de pédiatrie sociale, c'est un soleil magique dans le quartier. Le Vieux-Hull est un village qui se préoccupe de ses enfants, accepte de les porter collectivement et croit que c'est ensemble qu'on va réussir nos enfants», a déclaré la Dre Bureau, médecin du centre.

Avec des pancartes «magiques», les enfants ont dévoilé plusieurs chiffres qui démontrent déjà la place importante qu'occupe le centre dans le quartier. Plus de 120 enfants ont été pris en charge et 200 bénévoles donnent de leur temps sur la rue Frontenac, au deuxième point de service du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau, où des services sont offerts à plus de 300 enfants du secteur Gatineau.

L'objectif au niveau provincial est d'aider 20 000 enfants d'ici 2020 à travers les centres de pédiatrie sociale au Québec, avec l'aide de la Fondation du Dr Gilles Julien.

La Dre Bureau a tenu à souligner l'appui du Dr Julien, qui a lancé l'idée des centres de pédiatrie sociale il y a maintenant 20 ans. «Il connaît bien le Vieux-Hull, et il est très heureux qu'il y ait maintenant un centre pour aider les enfants dans le quartier», a rappelé la Dre Bureau.

La députée de Hull, Maryse Gaudreault, lui a d'ailleurs remis la Médaille de l'Assemblée nationale pour son engagement dans le projet et envers les enfants.

Il aura fallu moins de 100 jours pour transformer l'immeuble, qui abritait une épicerie portugaise. «J'ai travaillé dans ce magasin quand j'étais plus jeune», a rappelé Joseph De Sylva, président du conseil d'administration du Centre et ancien conseiller municipal. L'appui des entreprises représente déjà plus de 500 000 $, a indiqué M. De Sylva.

Plusieurs entreprises ont ainsi laissé de côté l'esprit de concurrence pour travailler ensemble pour les enfants plus vulnérables du Vieux-Hull, a rappelé la Dre Bureau.

Brookfield, Brigil, Multivesco, le Groupe Heafey, Katasa, de même qu'une quinzaine d'autres entreprises ont contribué temps et argent à sa réalisation.

«Notre association avec la Dre Bureau dure depuis maintenant cinq ans. C'est une cause chérie par tous nos employés», a indiqué Richard Legault, de Brookfield.

«Ce projet a réussi à réunir tout le monde dans la communauté, a poursuivi le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin. Et je dois souligner la mobilisation des gens d'affaires, car sans eux, nous ne serions pas ici. Dans le réseau de la santé, on parle beaucoup des urgences, mais la solution de fond, ce sont des organismes comme celui-ci. La Ville de Gatineau s'implique en offrant certains services gratuits aux enfants du Centre. Le développement social fait partie du nouveau rôle des villes.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer