Des coupures qui créeront «une société plus malade»

Isabel Philion Labelle a déjà tenté de mettre fin à ses jours. De 14 à 18 ans,... (ARCHIVES, LeDroit)

Agrandir

ARCHIVES, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Isabel Philion Labelle a déjà tenté de mettre fin à ses jours. De 14 à 18 ans, elle a traversé une dépression majeure ayant nécessité son hospitalisation pendant plus de deux ans. La jeune mère de famille affirme sans détour que si elle est encore en vie, c'est grâce à deux éducateurs du Centre hospitalier Pierre-Janet (CHPJ), dont les postes disparaissent dans la foulée des compressions touchant le réseau de la santé.

Mme Philion Labelle était aux côtés de représentants syndicaux, lundi, pour dénoncer les abolitions de postes au Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO).

À l'adolescence, a-t-elle raconté, les éducateurs Alain Piché et Pascal Boudreault ont été les «personnes-phares» lui ayant permis de devenir celle qu'elle est aujourd'hui. Lorsqu'elle a appris que les trois postes d'éducateurs pour adolescents du CHPJ étaient abolis pour être remplacés par des préposés aux bénéficiaires, elle a voulu dénoncer les conséquences d'une telle mesure. «C'en n'en fera qu'une société plus malade», a-t-elle laissé tomber.

«On voit les psychologues une fois par semaine, on voit le psychiatre une fois par semaine, mais les gens qui sont là, au quotidien avec nous quand on est hospitalisé, ce sont ces gens-là qui font une différence, insiste Isabel Philion Labelle. [...] C'est avec eux que j'ai cheminé le plus.»

Inspirée par l'épreuve qu'elle a traversée à l'adolescence, la jeune femme a étudié en éducation spécialisée. Elle est aujourd'hui consternée de voir d'anciens camarades de classe perdre leurs emplois au nom des coupures, et s'inquiète pour les jeunes qui n'auront pas accès aux services auxquels elle a eu droit. «C'est comme un peu creuser leur tombe», dit-elle.

Plus de détails dans LeDroit du 23 juin 2015.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer