Un 13e GMF en Outaouais

Un projet de clinique-réseau sur la table

À plus long terme, la clinique-réseau pourrait être... (Archives, LeDroit)

Agrandir

À plus long terme, la clinique-réseau pourrait être intégrée dans les locaux de la future faculté satellite de médecine qui pourrait être construite au-dessus de l'urgence de l'Hôpital de Gatineau.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La pression qu'exercent les milliers de patients orphelins d'un médecin de famille sur les salles d'urgence de Gatineau pourrait être allégée dès la fin de l'année. LeDroit a appris qu'un tout nouveau groupe de médecine familiale (GMF) a l'ambition de devenir la toute première clinique-réseau de l'Outaouais, où tous les patients seraient acceptés.

Alors qu'un projet de superclinique regroupant omnipraticiens, spécialistes et services de laboratoire est sur la table pour le secteur Hull, les médecins oeuvrant au sein de l'Unité de médecine familiale (UMF) de Gatineau aimeraient prendre le virage de la clinique-réseau au cours des prochains mois.

L'UMF est devenue, en avril, le 13e GMF de l'Outaouais. Un changement qui profite déjà aux patients inscrits, puisque la clinique du boulevard de l'Hôpital est désormais ouverte la fin de semaine.

Afin d'améliorer l'accès aux soins de première ligne, les médecins de ce GMF aimeraient pouvoir devenir une clinique-réseau. «On sollicite les gens du milieu pour trouver de nouveaux médecins», a fait savoir la Dre Catherine Savard-Woods, chef du nouveau GMF. Si toutes les démarches avancent rondement, la Dre Savard-Woods estime que la clinique-réseau pourrait ouvrir «en décembre ou janvier prochain». Elle offrirait le même type de services que la nouvelle urgence pédiatrique, mais pour l'ensemble de la population, sept jours par semaine.

Un nouveau local serait sans doute nécessaire, puisque les bureaux actuels de l'UMF sont utilisés à pleine capacité.

À plus long terme, la clinique-réseau pourrait être intégrée dans les locaux de la future faculté satellite de médecine. Ce projet, actuellement sous analyse à Québec, prévoit une construction au-dessus de l'urgence de l'Hôpital de Gatineau.

Le Dr Gilles Brousseau, vice-doyen adjoint à l'enseignement à la Faculté de médecine de l'Université McGill, précise que le plan clinique de la future faculté satellite ne mentionne pas le projet de clinique-réseau, mais que tout a été « calculé » pour être en mesure de l'accueillir.

Mieux former les résidents

L'obtention du statut de GMF par l'UMF de Gatineau s'est fait rapidement. Les démarches ont été entamées l'automne dernier, «dans la foulée du projet de loi 20». «On voulait vraiment montrer qu'on était prêt à faire notre part pour améliorer l'accès», indique la Dre Savard-Woods. Éventuellement, les médecins pourront effectuer davantage de suivis en puisant dans la liste de patients inscrits au guichet unique.

L'UMF avait déjà mis en place l'accès adapté, pour offrir rapidement des rendez-vous aux patients déjà inscrits auprès d'un des 18 médecins qui y oeuvrent.

Le statut de GMF augmente les heures d'ouverture, offre la possibilité d'embaucher d'autres professionnels de la santé, mais vient aussi bonifier la formation offerte aux futurs médecins. «On peut maintenant montrer à nos résidents c'est quoi le modèle de pratique idéal», souligne la Dre Savard-Woods.

En comptant sur la présence d'autres professionnels comme des infirmières, des psychologues, des nutritionnistes ou des travailleurs sociaux, «le médecin devient davantage disponible pour d'autres activités plus diagnostiques», renchérit le Dr Brousseau.

À l'heure actuelle, l'UMF accueille une vingtaine de médecins résidents. Dans le cadre du projet de faculté satellite de médecine, «on propose d'augmenter le nombre de résidents de 20 à 38», indique le Dr Brousseau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer