Accès à un médecin: la VG du Québec critique les guichets

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les guichets d'accès pour les patients à la recherche d'un médecin de famille se révèlent être un outil qui «n'est ni transparent ni équitable», conclut la vérificatrice générale du Québec (VGQ).

Dans son rapport rendu public hier, la VGQ analyse la gestion des groupes de médecine familiale (GMF) à partir de données provenant des anciens centres de santé et de services sociaux (CSSS) de Gatineau, de Drummond et Jeanne-Mance, dans la région de Montréal.

La VGQ constate notamment que «certains patients, pour qui la prise en charge devrait se faire à l'intérieur de six mois, peuvent attendre pendant des années avant que cela se fasse». Ces patients, note le rapport, ne peuvent alors que se tourner vers les urgences ou les cliniques-réseau pour obtenir des soins. «Dans les régions sans clinique-réseau, comme l'Outaouais, les personnes sans médecin de famille n'ont généralement pas d'autre choix que de se rendre à l'urgence en cas de besoin ou d'aller consulter en Ontario», souligne la VGQ.

Au 31 mars 2014, la liste du guichet du CSSS de Gatineau comptait 22837 noms.

Les patients qui soumettent leur nom dans les guichets uniques ne reçoivent par ailleurs «aucune confirmation de leur inscription», et «aucun suivi» n'est effectué auprès de ceux qui souhaitent savoir où ils sont rendus sur la liste, précise le rapport. Les données provenant des guichets uniques «ne sont pas fiables», affirme également la VGQ, puisqu'il n'y a pas de mises à jour systématiques des listes d'attente.

En ce qui concerne le «taux d'assiduité» des patients inscrits auprès d'un GMF, l'Outaouais semble, a priori, obtenir le meilleur résultat du Québec, avec un taux de 83%, comparativement à 75% pour la moyenne provinciale. «Les consultations à l'extérieur du Québec ne sont pas prises en compte; par conséquent, le taux d'assiduité dans les régions limitrophes comme l'Outaouais pourrait être faussé», note cependant le VGQ.

La vérificatrice générale recommande ainsi au ministère de la Santé de «revoir les mécanismes concernant l'orientation des clientèles orphelines, notamment celles inscrites dans les guichets d'accès, afin de s'assurer que l'accès à un médecin de famille est équitable pour les patients». Des recommandations touchent également «les modalités de soutien financer des GMF afin d'inciter ceux-ci à prendre davantage de patients, particulièrement les plus vulnérables». Le rapport note également que les ententes conclues avec certains GMF ne sont pas toujours respectées, entre autres au chapitre du nombre d'heures d'ouverture par semaine.

Dans le cadre de l'entente récemment conclue avec la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, prévoit «quadriller» la province de GMF, en tenant compte des besoins spécifiques à chaque territoire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer