Bientôt une superclinique à Gatineau

La superclinique doit se bâtir sur le terrain... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

La superclinique doit se bâtir sur le terrain situé à l'angle des boulevards Saint-Raymond et Cité-des-Jeunes.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ville de Gatineau pourrait s'entendre de gré à gré avec un groupe de médecins promoteurs pour la vente d'un important terrain situé sur le boulevard Saint-Raymond, à l'angle du boulevard Cité-des-Jeunes. L'endroit deviendrait le lieu d'une des premières supercliniques médicales au Québec.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin a eu une importante discussion avec le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, lundi, lors de son passage dans la région. «J'ai presque rencontré le ministre, mais il était en retard, donc nous avons fait une conférence téléphonique dans le bureau du député Marc Carrière, avec la députée Maryse Gaudreault», a confirmé le maire.

«Les annonces faites par le ministre au cours des derniers jours viennent beaucoup changer les choses, a expliqué M. Pedneaud-Jobin. Ce sont maintenant les villes qui détermineraient les lieux géographiques pour les supercliniques et nous avons ici un lieu tout indiqué, à côté de l'hôpital. Le ministre doit rapidement choisir les groupes de promoteurs et il semble qu'ici, il n'y en a qu'un seul.»

Le cabinet du maire travaille présentement avec la députée de Hull afin que la Ville obtienne l'autorisation du ministère des Affaires municipales pour pouvoir négocier de gré à gré avec les promoteurs, sans passer par l'appel d'offres pour la vente. M. Pedneaud-Jobin précise qu'il ne s'agirait pas d'une vente à rabais, que le terrain doit être acheté selon sa valeur marchande. «C'est un environnement légal délicat et le gouvernement doit nous accompagner là-dedans», ajoute le maire.

Les docteurs Anne Gervais, directrice des services professionnels du Centre de santé et de services sociaux de Gatineau (CSSSG) pendant sept ans, Claude Lévesque, chef du département de la cardiologie et Tinouch Haghighat, président du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP) travaillent sur ce projet de superclinique à Gatineau depuis février 2014.

Ils ont présenté leur projet en personne au ministre Barrette, il y a plusieurs mois. Dès qu'ils ont l'autorisation du ministre et qu'ils font l'acquisition du terrain de la Ville, ils sont prêts à aller de l'avant.

Cette superclinique donnerait une accessibilité accrue à des médecins généralistes et spécialistes. La clinique serait ouverte 7 jours par semaine, pendant un minimum de 84 heures. Elle permettra de rapatrier des gens qui vont dans les urgences à Ottawa ou qui n'ont pas de médecin famille dans la région. La clinique abriterait probablement une pharmacie, ainsi que plusieurs autres professionnels de la santé.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer