La patience de mise aux urgences

L'Outaouais est la deuxième pire région de la Belle Province au chapitre du... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Outaouais est la deuxième pire région de la Belle Province au chapitre du temps moyen d'attente dans les urgences, selon le plus récent palmarès établi par La Presse.

Alors que certains hôpitaux de Montréal ont vu la situation dans leurs urgences s'améliorer cette année, l'attente aux urgences a augmenté dans quatre des six hôpitaux de l'Outaouais.

Le coordonnateur des urgences par intérim pour le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais, Alain Carle, explique que des lits aux étages ont été fermés l'an dernier aux hôpitaux de Hull et de Gatineau pour des raisons budgétaires. « On espérait pouvoir diminuer la durée de séjour dans les lits aux étages, mais on n'y est pas parvenu. Ç'a congestionné les urgences. Les lits seront maintenant ouverts au besoin. On voit déjà une amélioration », explique M. Carle.

De toutes les régions du Québec, c'est dans Lanaudière que l'attente aux urgences a été la plus longue cette année (25 h 12 min), suivie de l'Outaouais (21 h 48 min), des Laurentides (20 h 36 min) et de la Montérégie (19 h 42 min). La région de Montréal a pour sa part enregistré sa meilleure performance des cinq dernières années avec une durée moyenne de séjour de 18 h 06 min.

Cette année, plus de 68 000 Québécois ont attendu 48 heures ou plus dans les urgences de la province. « Les 48 heures démontrent l'ampleur du problème au Québec. Ailleurs au Canada, on comptabilise les séjours de plus de 24 heures et on trouve que c'est déjà trop. Au Québec, on est bien loin des objectifs nationaux », dénonce le président de l'Association des médecins d'urgence du Québec (AMUQ), le Dr Bernard Mathieu.

Causes de l'attente

Plusieurs raisons expliquent que l'achalandage aux urgences ne cesse d'augmenter dans la province, notamment le fait que les patients sont de plus en plus nombreux à s'y présenter et qu'ils sont de plus en plus âgés.

Le président de l'AMUQ est conscient que la situation stagne dans les urgences du Québec. « Nous avons de plus en plus de gens âgés, qui ont besoin de soins à domicile. Sortir ces patients de l'hôpital est difficile. Il faut développer la capacité du réseau pour accueillir ces patients. Développer plus de lits de soins aigus. Et faciliter la sortie de ces patients en développant mieux les soins de convalescence, les soins à domicile, la physiothérapie, le travail social... », explique-t-il.

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette est persuadé que son projet de loi 20, qui imposera notamment des quotas de patients aux médecins de famille, permettra d'améliorer les performances dans les urgences du Québec.

« Tant que nous ne réglerons pas les problèmes d'accès avec le projet de loi 20, la situation dans les urgences ne s'améliorera pas, martèle-t-il. Ce que les gens recherchent, ça passe par le projet de loi 20. J'en suis convaincu. »

Le ministre Barrette n'est pas satisfait des performances actuelles des urgences. Au fil des ans, les ministres de la Santé ont successivement tenté d'améliorer la situation, que ce soit en imposant la « méthode Toyota », en améliorant l'accès aux soins à domicile ou en adoptant des protocoles de surcapacité. Certaines tentatives n'ont pas porté leurs fruits ou n'ont pas été mises en place en entier.

Selon le ministre, rien n'a été fait jusqu'à maintenant pour régler à la fois les problèmes « en amont et en aval des urgences ». M. Barrette indique que le nombre de visites aux urgences n'a cessé d'augmenter au cours des dernières années.

« Tant qu'on n'aura pas un réseau de cliniques avec des heures d'ouverture beaucoup plus étendues, qui permettront aux patients d'aller ailleurs qu'aux urgences, ça ne se réglera pas. C'est ce que va permettre le projet de loi 20 », affirme le ministre.

Le Dr Mathieu croit que cette affirmation relève de la « pensée magique ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer