L'Outaouais atteindra les objectifs, croit Gaétan Barrette

De passage à Gatineau lundi, le ministre Gaétan... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

De passage à Gatineau lundi, le ministre Gaétan Barrette a demandé aux acteurs du milieu de la santé de la région de s'inspirer du mode de fonctionnement de la nouvelle urgence pédiatrique qui a récemment ouvert ses portes afin d'offrir un meilleur accès à des médecins de famille.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Outaouais sera en mesure de fournir un médecin de famille à 85% de sa population d'ici la fin 2017 en se basant sur un modèle comme celui de la nouvelle urgence pédiatrique de Gatineau, estime le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

De passage à Gatineau, lundi, pour visiter l'urgence pédiatrique ayant ouvert ses portes au début du mois, le ministre Barrette a louangé son fonctionnement, qui concorde, selon lui, avec les modalités de l'entente qui vient d'être conclue avec la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec. Selon lui, le principe de «l'accès adapté» pour les patients est l'une des clés pour la réussite.

«Quand on passe à l'accès adapté, les rendez-vous sont donnés en dedans de trois jours, a-t-il mentionné. [À l'urgence pédiatrique de Gatineau], à date, les rendez-vous sont donnés en dedans de 24 heures. [...] Ce que j'ai annoncé [lundi], c'est ce que vous faites ici, je dirais une année à l'avance par rapport au reste du Québec. Cette clinique-ci, servez-vous-en comme modèle. Ce que l'on veut faire à la grandeur du système de santé en première ligne, c'est ça.»

L'urgence pédiatrique, située en face de l'Hôpital de Gatineau, dispose d'un budget de fonctionnement de 400000$ par année, puisé dans l'enveloppe régionale. 

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais croit qu'elle pourra recevoir de 12000 à 14000 patients par année. Du lot, il est estimé qu'environ 9000 jeunes patients se seraient autrement tournés vers l'Ontario. 

De l'argent qui ne sera donc plus dépensé sur la rive ontarienne et qui pourra être réinvesti en Outaouais, assure le ministre de la Santé. Le financement à l'activité servira aussi à «corriger les iniquités» du financement entre les régions, souligne-t-il.

«Cette clinique-ci, servez-vous-en comme modèle. Ce que l'on veut faire à la grandeur du système de santé en première ligne, c'est ça.»

Gaétan Barrette
Ministre de la Santé

En ce qui concerne le nombre d'accouchements ayant lieu sur la rive ontarienne, le ministre a rappelé que son intention est «de rapatrier ce qui rapatriable en Outaouais», mais n'a pas voulu s'avancer sur d'éventuels investissements pour améliorer les infrastructures existantes. «J'aime bien venir dans votre région, [...] il faut me laisser la chance de revenir», a-t-il lancé.

Attirer les médecins

Alors que l'Outaouais peine cette année à attirer suffisamment de médecins de famille pour les postes disponibles, Gaétan Barrette reconnaît qu'«il y a un défi» dans la région.

«Mais je ne vois pas pourquoi il serait plus grand [que dans les autres régions], a-t-il lancé. D'ailleurs, c'est un grand dilemme de la pensée estudiantine. Je ne comprends pas pourquoi les gens ne viennent pas dans cette région, ici, qui est magnifique. On n'est pas dans le Grand Nord, là, ce n'est pas la Terre de Baffin, alors je ne comprends pas pourquoi les gens ne viennent pas plus. On va les aider.»

Pour «aider» les médecins à se rendre là où sont les besoins, Québec entend diriger les nouveaux diplômés directement vers les groupes de médecine familiale (GMF) appropriés. Le ministre entend «quadriller» le Québec de GMF, dans les quartiers où les besoins se font sentir, pour ensuite y envoyer les médecins en début de pratique.

Gaétan Barrette affirme aussi que l'Outaouais a «suffisamment de clientèle pour faire vivre trois supercliniques». Et «le corps médical, dans la région, est prêt à aller dans cette direction-là», assure-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer