La centrale régionale de rendez-vous ne verra pas le jour

Les procédures entamées par l'Agence de la santé... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Les procédures entamées par l'Agence de la santé de l'Outaouais ont été interrompues quand Québec a pris la décision de créer un centre de rendez-vous provincial.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Agence de la santé de l'Outaouais a dû mettre un terme au «vaste chantier» qu'elle avait entrepris dans l'objectif de créer une centrale régionale de rendez-vous, puisque Québec a décidé de travailler sur un modèle provincial.

En juin 2013, l'Agence avait indiqué avoir affiché un poste de chargé de projet pour aider à la mise en place d'une nouvelle centrale régionale de rendez-vous. L'objectif était de centraliser la prise de rendez-vous pour tous les centres de santé et de services sociaux de la région, afin d'offrir différentes options aux patients, en leur permettant, par exemple, de réduire le délai d'attente ou de choisir le médecin qu'ils consulteront.

À terme, ce projet devait faire en sorte que les patients n'aient plus à courir après leur rendez-vous, car ils n'auraient eu qu'à attendre l'appel de la centrale.

L'Agence de la santé avait lancé, l'été dernier, un appel d'offres afin de dénicher un fournisseur «pour combler les besoins des établissements [...] pour l'acquisition et l'implantation d'un système d'information régional intégré de gestion de requêtes et de rendez-vous».

La porte-parole de l'Agence, Geneviève Côté, confirme que des soumissions ont été reçues dans le cadre de cet appel d'offres. Le processus d'octroi a toutefois été interrompu le mois dernier.

«Il y a eu une prolongation de la période d'appel d'offres, qui a finalement été annulé le 28 février parce que le ministère de la Santé et des Services sociaux a décidé d'aller de l'avant avec une stratégie provinciale, plutôt que régionale, en ce qui concerne le système d'information intégré de gestion de requêtes et de rendez-vous», a indiqué au Droit Mme Côté.

Cette dernière note que malgré l'annulation de l'appel d'offres pour la mise en place d'une centrale régionale, les travaux effectués dans ce dossier auront tout de même été utiles. «Le ministère va quand même utiliser le projet de l'Outaouais, entre autres, pour former son modèle provincial», a mentionné Mme Côté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer