Réouverture d'Entraide familiale de l'Outaouais

Selon la présidente du conseil d'administration d'Entraide familiale... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Selon la présidente du conseil d'administration d'Entraide familiale de l'Outaouais, Jenny Villeneuve, la priorité sera donnée aux bénéficiaires en situation d'urgence qui sont en attente d'être déplacés dans un logement ou qui se trouvent dans des maisons d'hébergement pour femmes victimes de violence conjugale.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La survie d'Entraide familiale de l'Outaouais (EFO) est assurée à court terme. L'organisme pourra reprendre du service graduellement à compter de la semaine prochaine puisque le souper-bénéfice Les Bouchées doubles, organisé hier soir aux restaurants Le Steak frites St-Paul et Giorgio de Gatineau, a permis d'amasser plus de 45 000 $  - montant connu au moment d'aller sous presse -, soit 20 000 $ de plus que la somme nécessaire pour la relance des opérations.

Entraide familiale de l'Outaouais avait annoncé le 6 janvier devoir fermer ses portes temporairement à cause d'un manque à gagner de 60 000 $.

Le comité de relance de l'organisme, piloté par l'homme d'affaires fondateur de la firme Samson et associés, Pierre Samson, espérait ainsi attirer 250 convives à 100 $ le billet, afin de récolter 25 000 $, un montant nécessaire pour une reprise partielle des activités.

Le cri du coeur a de toute évidence atteint la cible. Ce sont finalement 300 personnes qui se sont déplacées au restaurant sis sur le chemin de la Savane dans le but de venir donner un second souffle à l'organisme. Avec les dons recueillis, EFO peut donc renflouer ses coffres.

« Ce souper, c'était la première étape de six projets sur lesquels nous allons travailler. J'avais peur au début qu'il n'y ait pas personne, mais les gens ont très bien répondu, c'est excellent. C'est incroyable comment les gens nous supportent. Maintenant, on devra se concentrer sur le financement récurrent », a souligné M. Samson, hier soir, visiblement heureux de la tournure des événements.

L'organisme communautaire, dont la mission est de donner des meubles, appareils ménagers et vêtements aux personnes démunies de l'Outaouais, reprendra la cueillette et la livraison d'articles à raison de deux jours par semaine dès mardi prochain. Quelques-uns des employés mis à pied en janvier seront rappelés ces prochaines semaines.

Un inventaire de la liste d'attente devra être réalisé. Selon la présidente du conseil d'administration d'Entraide familiale de l'Outaouais, Jenny Villeneuve, la priorité sera donnée aux bénéficiaires en situation d'urgence qui sont en attente d'être déplacés dans un logement ou qui se trouvent dans des maisons d'hébergement pour femmes victimes de violence conjugale.

Il y a toutefois loin de la coupe aux lèvres pour l'organisation communautaire qui devra repenser son modèle de financement. Le conseil d'administration et le comité de relance se pencheront pendant les prochains mois sur la restructuration d'EFO et sur sa mission. La possibilité d'établir des partenariats avec d'autres organismes pour certains services sera notamment scrutée à la loupe.

« On ne veut pas se retrouver chaque année avec un déficit de 60 000 $ et mettre la clé dans la porte une deuxième fois. On devra trouver des solutions à long terme et revoir notre mission », a indiqué la présidente d'EFO, Jenny Villeneuve.

En 2014, EFO a distribué gratuitement près de 4 000 meubles et appareils électroménagers auprès de 865 familles de l'Outaouais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer