Troubles cérébraux: l'Ontario investit 56 millions dans la recherche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Droit

L'Ontario consent 56 millions $ pour approfondir les recherches afin de mieux traiter des troubles cérébraux comme l'autisme, l'épilepsie, l'Alzheimer et le Parkinson.

Cette somme vise aussi à favoriser les percées dans le diagnostic et le traitement de la paralysie cérébrale, de la maladie de Lou-Gehrig et d'autres conditions neurodégénératives ainsi que du trouble du déficit de l'attention. Elle servira aussi à porter un diagnostic plus rapide et un traitement plus personnalisé de la dépression. 

L'investissement de la province, annoncé lundi, a été octroyé à l'Institut ontarien du cerveau (IOC). Ce centre multidisciplinaire a pour mission d'effectuer des découvertes en matière de troubles cérébraux. D'ailleurs, ce financement fait partie des 100 millions de dollars que l'Ontario s'était engagée à verser à l'IOC en mars 2013.  

«Les troubles cérébraux n'affectent pas seulement de nombreux Ontariens, ils ont aussi des conséquences économiques considérables sur notre province», fait valoir Reza Moridi, ministre de la Recherche et de l'Innovation. 

À cet effet, le coût associé à ces traitements est chiffré à plus de 39 milliards $ par année en Ontario. On estime également que plus d'un million le nombre de personnes atteintes de dépression en province.  Au Canada, une personne sur trois souffrira de maladie, trouble ou lésion neurologique ou psychiatrique à un moment donné dans sa vie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer