La saison de la grippe s'annonce difficile

Santé publique Ottawa (SPO) rappelle aux citoyens l'importance... (Archives, Agence France-Presse)

Agrandir

Santé publique Ottawa (SPO) rappelle aux citoyens l'importance de se protéger de la grippe à l'aide d'un vaccin.

Archives, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La saison de la grippe s'annonce particulièrement difficile dans la capitale nationale et Santé publique Ottawa (SPO) rappelle aux citoyens l'importance de se protéger à l'aide d'un vaccin.

«La souche que nous observons cette année est plus agressive que celle de l'année dernière, soutient la Dre Rosamund Lewis, médecin adjointe de la SPO, qui est ironiquement affaiblie par un virus elle-même. Nous attendons donc à avoir plus d'éclosions cette saison.»

Plus précisément, c'est une variante plus agressive de la grippe A - la H3N2 - qui circule à Ottawa, dit-elle.

En 2009, la souche H1N1 s'était propagée rapidement sur l'échelle mondiale, car les infections étaient hautement transmissibles. «Cette souche n'était pas très sévère», note la Dre Lewis en parlant du virus qui avait pourtant semé beaucoup d'inquiétude.

La version 2014 n'est pas aussi contagieuse, mais elle peut causer plus de complications. De plus, le temps des Fêtes s'avère une période propice à la transmission de virus, compte tenu les nombreuses interactions sociales, ajoute-t-elle. C'est pour cette raison qu'elle urge les citoyens à se faire vacciner - pour leur bien-être et celui de leurs proches - même si le remède ne garantit pas une immunisation complète.

«Le vaccin de cette année ne protège pas contre toutes les souches présentes dans la région. Il offre une protection partielle et non totale, avise la Dre Lewis. C'est déjà mieux que rien cependant parce qu'il peut prévenir les complications, d'une pneumonie à la mort.»

Depuis septembre, 85 personnes ont été hospitalisées pour la grippe. Cinq enfants sont aussi morts aux États-Unis.

La SPO informe que près des deux tiers des cas recensés jusqu'à présent touchent des personnes de plus de 65 ans. On compte 14 cas de grippe confirmés en laboratoire en date du 11 décembre. Il s'agit dans presque tous les cas de la grippe A.

De plus, on dénombre actuellement quatre éclosions de grippe dans des foyers de soins de longue durée et des maisons de retraite d'Ottawa.

Les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes souffrant de maladies chroniques, les jeunes enfants et les femmes enceintes sont plus à risque de souffrir de complications liées à la grippe et d'être hospitalisées.

Le vaccin est offert dans les cabinets de médecins et dans plus de 170 pharmacies à Ottawa. La liste complète des endroits où il est offert est disponible en ligne.

Partager

À lire aussi

  • La grippe fait déjà ses premiers malades

    Sherbrooke

    La grippe fait déjà ses premiers malades

    La grippe commence déjà à faire ses premiers malades. En effet, 48 personnes ont reçu un diagnostic positif au virus de la grippe depuis le début de... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer