De plus en plus de chutes rapportées au CSSS de Gatineau

Le Centre de santé et de services sociaux de Gatineau (CSSSG) observe une... (PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Centre de santé et de services sociaux de Gatineau (CSSSG) observe une hausse du nombre d'incidents comme les chutes depuis que les établissements ont l'obligation de compiler ces cas. Une situation qui est loin d'être alarmante, selon le CSSSG.

Le personnel est dans l'obligation de remplir un formulaire chaque fois qu'un accident ou incident survient. « Il y a une hausse parce que les employés sont plus sensibilisés, pas parce qu'il y a plus de cas », soutient Sylvain Dubé, directeur des communications du CSSSG.

Il assure que des formations sont offertes afin d'éviter les chutes dans la mesure du possible.

D'après le Rapport semestriel des incidents et accidents survenus lors de la prestation de soins et services de santé au Québec, le nombre de chutes déclarées représentait 40,66 % de tous les types d'incidents au cours du dernier trimestre s'étalant du 1er octobre 2013 au 31 mars 2014. Alors qu'on a dénombré un total de 3060 chutes dans les établissements de l'Outaouais au cours de cette même période, le CSSSG en a compté 2208.

M. Dubé ne considère pas que les compressions budgétaires imposées au réseau de la santé ont un rôle à jouer dans cette situation. Un avis que ne partage pas la présidente du Syndicat des travailleurs et travailleuses de la santé de Gatineau, Josée McMillan. « Comme on manque de personnel, à long terme, on verra un impact sur les chutes, j'en suis certaine. Le taux de chutes va augmenter en conséquence et je ne pense pas que ça va aller en diminuant. »

Cette dernière ajoute que ce n'est pas la faute du personnel. Elle pointe du doigt le manque de ressources dans les différents établissements de santé. « Si on a moins de personnel, c'est plus difficile d'assurer une surveillance adéquate », explique Mme McMillan.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer