Une «bénédiction» pour la Coop santé

La présidente de la Coop santé Gatineau, Lucie... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

La présidente de la Coop santé Gatineau, Lucie Labelle, et le directeur médical du groupe Appletree, le Dr Tim Bell, ont annoncé leur nouveau partenariat.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les rumeurs étaient bel et bien fondées: après Ottawa et Toronto, les cliniques Appletree auront désormais une «branche» à Gatineau.

La Coop santé Gatineau a annoncé hier qu'elle s'associe au groupe médical ontarien pour améliorer ses services et, surtout, assurer sa survie.

Dès le printemps prochain, la coopérative devrait offrir des services sans rendez-vous 12 heures par jour, sept jours par semaine. «Et la carte soleil couvrira tout, comme partout ailleurs», affirme la présidente Lucie Labelle. «On sera un peu une clinique 'comme dans le temps', finalement.»

Quelque 45000 patients québécois fréquentent déjà les 13 cliniques Appletree de la capitale. Grâce à ce nouveau partenariat, la coop espère traiter près de 50000 patients.

L'entente consiste essentiellement en un partage de la formule qui a fait le succès du groupe médical ottavien. La coopérative gatinoise utilisera donc les mêmes systèmes de gestion, de recrutement et de formation continue que les cliniques qui existent déjà.

«On espère pouvoir aider les gens de Gatineau», affirme le DrTim Bell, directeur médical du groupe. «Pour nous, soigner les gens d'ici, ça inclut la rive québécoise.»

«(En retirant l'administration des mains des médecins), on diminue leur charge de travail, alors ils sont beaucoup plus performants dans les services aux patients», souligne Mme Labelle.

Pour le directeur médical de la coopérative, le DrClaude Montsion, cette entente est un véritable cadeau du ciel. «Je ne vois que des avantages à la formule.»

Les effets se feront voir rapidement, croit-il. En ce moment, il y a quatre médecins à la clinique et Appletree en a déjà recruté d'autres, dont trois spécialistes.

«Depuis deux ans, je soutenais la coop presque à moi seul. [...] L'entente, ça va me permettre de continuer un peu plus longtemps», souligne le médecin de 78 ans.

Le DrTim Bell croit d'ailleurs que les problèmes de recrutement de la Coop santé Gatineau sont chose du passé. «Des centaines de médecins nous approchent chaque année. Et bien qu'ils soient Ontariens, il y en a énormément qui sont bilingues.»

Les services à Gatineau seront donnés en français, assure-t-il.

Pour l'avenir de la coop

Les difficultés financières de la coopérative étaient de notoriété publique, avoue LucieLabelle. «Sans l'entente, il n'y avait pas grand solutions pour l'avenir de la coop [...]. C'est une bénédiction d'avoir pu parler avec Appletree.»

«Cette fois, nous avons trouvé une piste et nous la croyons prometteuse», assure-t-elle.

La Coop santé Gatineau, qui a déjà compté près de 7000 membres, n'en compte plus qu'environ 2000 à l'heure actuelle. Pour mener à bien le partenariat annoncé hier, il faudra atteindre les 5000 membres. «On a besoin de la solidarité de la population pour faire de ce projet un succès», admet Mme Labelle.

Et si l'objectif n'est pas atteint? La présidente de la Coop préfère ne pas y penser. «On est positif; on l'atteindra.»

gsthilaire@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer