Exclusif

Appletree prendrait racine en Outaouais

Une clinique Appletree pourrait voir le jour dans... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Une clinique Appletree pourrait voir le jour dans les locaux de la Coop santé Gatineau.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Très populaires auprès des patients orphelins de l'Outaouais, les cliniques du groupe médical Appletree d'Ottawa s'apprêtent à étendre leurs racines sur la rive gatinoise dans un avenir rapproché, a appris LeDroit.

Selon nos informations, le conseil d'administration de la Coop santé Gatineau a convoqué ses membres à une assemblée spéciale, le 11 septembre dernier. Le c.a. serait ressorti de la rencontre avec un mandat clair de négocier une entente avec Appletree, un réseau qui compte une douzaine de cliniques médicales en Ontario. Il était alors question d'exploiter la coopérative du boulevard Gréber sous la bannière Appletree dès le début de 2015, avec l'équipe de cinq médecins déjà en place comme base de départ. On aurait cependant fait miroiter à l'assemblée la possibilité de recruter de nouveaux médecins.

Impossible de savoir si l'endroit demeurera une coopérative ou adoptera le modèle de clinique sans rendez-vous comme c'est le cas du côté ottavien.

La Coop santé Gatineau affronte des difficultés financières et cherche des solutions pour rentabiliser ses opérations, a-t-on appris.

Agence de santé

L'Agence de santé et des services sociaux de l'Outaouais confirme avoir été interpellée par la Coop, à la fin juillet, avec une demande d'information sur le Plan régional d'effectifs médicaux (PREM). «On ignore par contre ce qui en découlera», précise le porte-parole de l'Agence, Mathieu Dupont.

Le dossier a même cheminé davantage, puisque des représentants du conseil d'administration de la coopérative ont eu une rencontre avec la Direction des affaires médicales de l'Agence, le mois dernier. «Ce qu'on a appris, c'est que le groupe prépare une annonce,  éventuellement cet automne», révèle M. Dupont.

Ce dernier soutient que rien n'empêche ce groupe de cliniques privées sans rendez-vous d'établir ses pénates en Outaouais, à condition que les médecins respectent les règles en vigueur et qu'ils détiennent un permis d'exercice au Québec.

La présidente de la Coop santé Gatineau, Lucie Labelle, s'est faite avare de commentaires, soutenant qu'un projet était encore embryonnaire. Elle n'a ni infirmé ni confirmé les informations obtenues par LeDroit.

«Comme tout le monde, on est à la recherche d'options pour améliorer notre système de santé», s'est-elle contentée de dire au bout du fil.

Il a été impossible de joindre un représentant du groupe médical Appletree.

En fin de journée mardi, le député de Chapleau, Marc Carrière, a réagi à la nouvelle, précisant du même coup que les administrateurs de la coopérative l'ont récemment rencontré au sujet de leurs plans futurs.

«Je ne suis pas étonné de ça. On ne peut être contre la vertu. On parle toujours que l'objectif est d'avoir un accès plus facile à la première ligne de soins de santé, alors si leur projet peut apporter des solutions, on sera là pour les appuyer. Reste à voir quelle forme ça prendra et naturellement, ils devront respecter la réglementation», a-t-il dit.

Alors que bon nombre de cliniques médicales de l'Outaouais ne prennent plus de nouveaux patients et qu'il faut cogner tôt à leur porte pour espérer obtenir une consultation, le délai d'attente pour voir un médecin, mardi, variait entre cinq minutes et 1h40 dans les points de service d'Appletree à Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer