Le réseau de la santé veut centraliser les rendez-vous

Le réseau de la santé de l'Outaouais se...

Agrandir

Le réseau de la santé de l'Outaouais se lance dans «un vaste chantier», celui de créer une centrale régionale de rendez-vous.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le réseau de la santé de l'Outaouais se lance dans «un vaste chantier», celui de créer une centrale régionale de rendez-vous. À terme, les patients n'auront plus à courir après leur rendez-vous et devront simplement attendre l'appel de la centrale.

À l'Agence de la santé de l'Outaouais, la porte-parole, Josianne Ménard, confie que le projet n'en est qu'à un stade embryonnaire. Un poste de chargé de projet pour la nouvelle centrale de rendez-vous a été affiché, mais n'est pas encore pourvu.

L'objectif est de centraliser la prise de rendez-vous pour tous les centres de santé et de services sociaux (CSSS) de la région, afin d'offrir aux patients différentes options leur permettant, par exemple, de réduire le délai d'attente ou de choisir le médecin qu'ils consulteront.

Assurer un meilleur suivi

«Ça va permettre un meilleur suivi de la clientèle, affirme Mme Ménard. Par exemple, si on veut commencer avec la chirurgie générale, quand un médecin de famille décide qu'un patient a besoin d'une chirurgie, il va pouvoir envoyer la requête à la centrale de rendez-vous à partir de son bureau, au lieu de diriger son patient vers un spécialiste en particulier. La responsabilité reviendra donc à la centrale de rendez-vous de contacter le patient, en lui proposant, par exemple, le choix entre tel jour et telle heure avec tel médecin au CSSS de Papineau, ou bien attendre deux semaines de plus pour un rendez-vous à Hull avec tel médecin.»

Les détails du fonctionnement de cette future centrale régionale ne sont pas encore connus. Sa mise en place nécessitera-t-elle l'embauche de nouveaux employés, ou au contraire, la disparition de certains postes? Il est trop tôt pour le dire, soutient-on à l'Agence, qui assume la «gouverne» du projet.

Le mandat d'implanter cette centrale a quant à lui été confié au CSSS de Gatineau. L'organisation, dans son plus récent rapport annuel, souligne d'ailleurs que la nouvelle centrale régionale de rendez-vous «favorisera une réduction du temps d'attente dans toutes les spécialités».

«Ça risque de commencer de façon plus précise et concrète à l'automne, quand un chargé de projet sera en place, indique Mme Ménard. Après ça, il va falloir mettre un plan sur la table.» En considérant tout le travail à faire, l'Agence croit qu'une période minimale d'un an s'écoulera avant que la mise en oeuvre de la centrale ne débute.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer