Sondage auprès des médecins: le Québec bon dernier presque partout

Les résultats du Sondage international 2012 du Fonds... (Photo: La Presse)

Agrandir

Les résultats du Sondage international 2012 du Fonds du Commonwealth sur les politiques de santé, auquel ont participé 2124 médecins canadiens, ont été dévoilés lundi par le Conseil canadien de la Santé.

Photo: La Presse

Partager

Sur le même thème

Pierre Saint-Arnaud
La Presse Canadienne
Toronto

Un vaste sondage international réalisé auprès de médecins de 10 pays industrialisés place le Canada en queue de peloton quant à la qualité de son système de santé et, à l'échelle provinciale, le Québec se classe bon dernier dans presque toutes les catégories.

Les résultats du Sondage international 2012 du Fonds du Commonwealth sur les politiques de santé, auquel ont participé 2124 médecins canadiens, ont été dévoilés lundi par le Conseil canadien de la Santé.

Si les données ne sont guère réjouissantes pour le Canada par rapport aux autres pays (Allemagne, Australie, États-Unis, France, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse), à l'échelle provinciale, elles sont catastrophiques pour le Québec.

Dans la section des perceptions générales, c'est au Québec que la plus grande proportion de médecins estiment que la qualité des soins s'est détériorée, que leurs patients ne reçoivent pas assez de soins et que des changements majeures sont requis.

En ce qui a trait à l'accessibilité, l'écart entre le Québec et le reste du Canada est marqué, les médecins québécois étant les plus nombreux à indiquer que leurs patients ne peuvent voir leur médecin le jour même ou le lendemain et ont du mal à obtenir des examens diagnostiques spécialisés.

Le Québec fait bonne figure dans un seul cas: c'est là au pays où les patients ont le moins de mal à payer pour leurs médicaments et autres frais médicaux non-couverts par un régime d'assurance-maladie. À l'opposé, c'est au Nouveau-Brunswick que les patients ont le plus de mal à défrayer ces coûts.

En matière de coordination des soins, le Québec est loin derrière toutes les autres provinces quant au fait d'aviser un médecin si son patient se retrouve à l'urgence, le tenir au courant du suivi après un congé de l'hôpital et recevoir le rapport d'un spécialiste à qui le patient a été référé.

Enfin, le portrait est tout aussi désolant en matière d'informatisation des dossiers, le Québec se classant parmi les derniers dans toutes les catégories et bon dernier dans certaines autres, notamment le fait de pouvoir fournir à leurs patients un résumé clinique de leur situation à chaque visite.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer